Newsletter subscribe

Actualités

Millésime Bio 2018 : mon premier salon d’affaires !

Posté le : 1 février 2018 à 15 h 44 min   /   par   /   comments (0)

Chaque année a lieu le plus grand salon des vins issus de l’Agriculture biologique du monde, ici, à Montpellier, à quelques minutes en tramway de notre Master. Notre statut d’étudiant nous ouvre les portes de ce salon professionnel lors de la dernière des trois journées, le 31 janvier : une occasion à ne pas rater pour goûter des vins exceptionnels et renforcer notre réseau professionnel en construction.

2018 a été une édition un peu particulière. Il s’agissait des 25 ans du salon et, selon les organisateurs, d’une année record : 15 pays représentés, 1 000 exposants, 17% de visiteurs uniques en plus par rapport à 2017, avec 5 700 personnes.

J’aurais pu y croiser Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde. J’aurais pu assister à l’une des nombreuses conférences organisées sur le marché des vins Bio ou sur les techniques permettant d’augmenter les volumes en bio (vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble des présentations ici : https://www.millesime-bio.com/home/conferences). J’aurais pu enfin filer tout droit, mon carnet de dégustation en main, direction les espaces de dégustation en libre-service : l’œnothèque et l’espace des vins médaillés par le Challenge Millésime Bio.

Mais c’était un tout autre défi qui m’attendait. En effet, j’étais missionnée par mon futur maitre de stage (cela approche, plus qu’un mois avant le démarrage de cette phase essentielle et tant attendue de ma formation) pour rencontrer une partie des vignerons dont il propose les vins dans ses deux boutiques, ainsi qu’aux restaurateurs gastronomiques et étoilés de Savoie. Une manière de me familiariser avec des vins que je serai amenée à vendre dans quelques semaines.

Une liste de 56 vigneronnes et vignerons, rien que ça ! A retrouver dans ce labyrinthe de stands, tous identiques et toutes régions confondues. Trois immenses halls à parcourir et seulement 4 heures devant moi. Sans parler de cette légère inquiétude : vais-je réussir à faire bonne impression devant ces professionnels qui savent tant, alors que je commence à peine ?

Je me lance, armée de mon verre à dégustation, de mon plan et de ma liste. Les gens sourient. On aurait envie de s’arrêter à chaque table. Mais je n’ai bien sûr pas visité les 56 domaines prévus. Impossible quand on passe au moins 30 minutes sur un stand, à écouter des histoires fascinantes d’hommes passionnés par leurs terres et leurs vins.

C’est donc 11 vignerons et quelques 50 vins dégustés plus tard que je suis ressortie du Parc des Expositions. Ravie de mes rencontres et de ce que j’en ai appris. Heureuse surtout de me dire que c’est l’univers dans lequel j’aurai la chance d’évoluer au cours des prochains mois et que peut-être je serai là pour la 27ème édition, cette fois avec un badge professionnel autour du cou.

 

Fanny, étudiante en Master 2 Commerce des vins

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet