Newsletter subscribe

A la une, Actualités, Master 2 innovation et territoires

Les nouveaux influenceurs culturels, qui sont-ils ?

Posté le : 24 avril 2018 à 8 h 31 min   /   par   /   comments (0)

 Les nouveaux influenceurs culturels, qui sont-ils ?

De nouveaux influenceurs apparaissent. Nombre de grands médias traditionnels voient leurs abonnés et spectateurs se réduire un peu plus chaque année. En parallèle, de nouveaux médias émergent. Plus engagés, plus spécifiques, ils proposent un autre rapport avec leur audience. Parmi ceux-ci, certains blogs ou chaînes Youtube tirent leur épingle du jeu et exercent un véritable ascendant sur l’opinion publique. Dans la culture comme ailleurs, ces nouveaux « médias » deviennent incontournables. Comment travailler avec eux ?

 

Youtubeurs, Instagrammeurs, blogueurs : les nouveaux influenceurs

D’un côté, les journaux et chaîne publiques sont considérées comme une source fiable d’information (notamment dans la lutte contre les fake news). Mais d’un autre, il leur est souvent reproché d’être à des années-lumière des préoccupations du grand public. Et si les français sont toujours de grands consommateurs d’information, c’est désormais sur les réseaux sociaux qu’ils vont chercher des nouvelles fraîches, et auprès de nouveaux médias.

Ce basculement est une opportunité pour certains. Blogueurs, youtubers, instagrammeurs et autres pros des réseaux sociaux sont aujourd’hui de vrais micro-médias à eux seuls.

Avec une ligne éditoriale spécifique, ils s’adressent à des lecteurs qui partagent leurs valeurs et points de vue.

Plus réactifs, plus accessibles : ils cumulent les bons points auprès de leur audience. Celle-ci est toujours plus nombreuse et fidèle. Elle présente un autre avantage de taille : elle est jeune.

Alors que de nombreuses institutions peinent à renouveler leurs publics. Ces influenceurs leur apportent donc sur un plateau un public de choix.

Et les résultats sont à la hauteur des attentes !

Ainsi, un influenceur comme Nota Bene (youtubeur axé histoire) peut facilement cumuler en quelques semaines plusieurs centaines de milliers de vues. Et cela sur une vidéo traitant de mythologie grecque, d’Egypte Antique ou de la dynastie des Bourbons. Des chiffres à faire pâlir d’envie de grandes chaînes nationales, à qui on reproche notamment une absence d’ambition culturelle…

Quel mode de partenariat entre influenceur et institution culturelle ?

Mais alors, si ces influenceurs sont suivis par des hordes de lecteurs ou de spectateurs, que travailler avec eux est une véritable opportunité pour les établissements et les marques, pourquoi ne pas les rémunérer pour les contenus et l’audience qu’ils apportent ?

Dans bien des secteurs, la pratique est courante. Pour des influenceurs « modestes », ou qui commencent seulement à bâtir leur audience, de simples cadeaux ou un échange de visibilité suffit parfois. Au-delà, des grilles de tarif « officielles » pour rémunérer les influenceurs prennent le relais.

De quelques centaines d’Euros pour un article de blog à 1.000 Euros et plus pour une vidéo visionnée des dizaines de milliers de fois sur Youtube… La rémunération varie en fonction de la plateforme et du nombre d’abonnés.

Retour à #l’actualité 

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet