Newsletter subscribe

A la une, Actualités, Master 2 innovation et territoires

Eh psssst … tu veux tester ton commerce avant te lancer ?

Posté le : 4 novembre 2018 à 23 h 52 min   /   par   /   comments (0)

Tout entrepreneur s’est déjà confronté à l’incertitude… Et quoi de pire que l’incertitude pour se lancer ? Comment s’assurer qu’un concept va fonctionner sans se ruiner déjà d’entrée ? Tout parier sur l’inconnu peut en effrayer plus d’un et à juste titre ! Avant de se lancer dans le grand vide chaque concept mérite sa chance, la chance d’être testé par le grand public. Car notre cher jury peut être très dur. Tel des Chris Marques ils feront de vos bébés, et je parle dans ce contexte de vos projets si chers à vos cœurs, de véritables cauchemars ou de véritable fer de lance.

Comment ca se passe ?

Depuis quelques années, les boutiques éphémères ou « pop-up stores » se multiplient dans les grandes villes. Le principe : ouvrir un point de vente par surprise et de manière temporaire (quelques jours, semaines, mois tout au plus) afin de vendre un produit saisonnier, lancer un produit, créer un événement, ou simplement tester un quartier en vue d’une ouverture définitive. L’idéal pour un futur commerçant qui souhaite tester son concept ? Oui, mais hors de portée de la majorité des entrepreneurs, la location d’un tel local coûtant de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’euros par jour dans les grandes villes ! Suite à ce constat de nouvelles initiatives ont été lancées : Ma Boutique à l’Essai a été l’une des premières initiatives à avoir permis à des porteurs de projet de tester un concept sans risque pendant six mois ! Tout est parti d’un local vide dans la petite ville de Noyon dans l’Oise. Le principe ?

  • Un bail dérogatoire (6 mois, renouvelables 1 fois),
  • un loyer réduit (de 20 à 30% environ),
  • des travaux et divers services (comptable, banque, assurance, communication…) à prix préférentiels,
  • mais aussi un accompagnement à la création d’entreprise.

Si le test est concluant, le porteur de projet restera dans ce local et une autre cellule sera identifiée pour lancer un nouvel appel.

D’une initiative à une autre … Semaest est maintenant là pour toi !

A Paris, où les loyers sont souvent trop chers pour les petits commerçants en devenir, la SEMAEST (Société d’économie mixte d’aménagement de l’Est parisien) a lancé une initiative originale : le Testeur de commerce. L’organisme de la Mairie de Paris, qui achète régulièrement des locaux pour les louer à des commerçants a décidé d’en louer certains temporairement à des entrepreneurs qui souhaitent tester un produit ou une activité, et ce sur une durée allant de 15 jours à 4 mois.

 

Elle permet aux entrepreneurs de louer un local de 65m2 et de tester leur activité, leur produit ou encore le quartier.

Soyez curieux… Et allez y jeter un œil 😉 !

 

Le commerce Alma Grown in Town l’a fait !

Un commerce de proximité dédié à l’agriculture de Paris et à la végétalisation. La boutique propose des fruits et légumes ultra frais, cultivés le plus souvent sur les toits, sans pesticides, récoltés le jour-même, gorgés de vitamines. Et côté épicerie, elle présente une sélection de miels de Paris et d’autres produits 100% parisiens. Un coin « pépinière » propose de belles plantes d’intérieur, du compost 100% parisien, des outils de jardinage et une table spécialement conçue pour le rempotage des plantes. Des organisations de visites insolites des toits de Paris pour explorer l’agriculture urbaine et se ressourcer sont également mise en place.

Les avantages de la semaest à travers les témoignages de Marion et Alice (les jeunes filles que vous retrouvez sur la photo ci-dessus) :

« On voulait vraiment quelque chose d’éphémère pour tester le concept sur une saison car l’agriculture urbaine c’est tout jeune. On voulait voir l’approvisionnement et aussi l’attraction client »

« On peut tester une formule éphémère dans un emplacement top »

« Après 4 mois, pour nous c’est une affaire concluante. On a vraiment mesuré l’engouement des habitants pour des actions engageantes comme la nôtre, aussi bien pour améliorer leur alimentation que faire évoluer la ville en y prenant part eux-mêmes. Donc oui, on est partantes pour chercher un local et s’installer pour de bon. »

Elles ont pu tester la restauration sur place avec les productions du jour, en passant par un traiteur qui leur faisait les plats. « Mais nous allons l’abandonner car il faudrait vraiment un local aménagé pour faire la cuisine et c’est une autre organisation. Cela nous a permis de nous en rendre compte. On fera d’autres choses ! »

« Franchement, on doit un grand merci à la Semaest qui a cru en nous, juste sur une idée au départ. L’idée leur a plu, mais on aurait pu se planter. Ils nous ont donné notre chance et aujourd’hui, nous avons plus de clés en main pour ouvrir notre commerce, dans de bonnes conditions. »

 

Sur le même schéma, retrouver la couveuse d’entreprise (BGE) à Montpellier :

Les Montpelliérains, on ne vous oublie pas !

Depuis avril, vous avez la possibilité de tester votre activité en grandeur nature avant de vous lancer pour de bon et d’immatriculer votre entreprise

Vous êtes créateurs et souhaitez démarrer en douceur et ne pas être seul au démarrage ? La couveuse d’entreprise vous accompagne et vous apporte :

  • Un coaching individuel pour vous guider et vous soutenir dans vos démarches de jeune dirigeant
  • Des modules de formation pragmatiques pour acquérir des compétences et des outils utiles à votre futur métier
  • Un hébergement juridique, administratif et comptable: vous pourrez, par exemple, utiliser le n° SIRET de la couveuse, réaliser ses devis, facturer …
  • La participation à un collectif d’entrepreneurs : vous aurez la possibilité d’échanger sur vos pratiques avec d’autres entrepreneurs

Alors ça vous tente ? Lancez-vous ! …

 

Article rédigé par Chloé Le Douarin, Léa Devoge et Laurine Arnal, trois étudiantes en Master MIT.

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet