Newsletter subscribe

A la une, Actualités, Master 2 innovation et territoires

Une “Cleantech Vallée” sur notre territoire

article-blog-clean-tech-vallée-mit
Posté le : 12 février 2019 à 21 h 47 min   /   par   /   comments (0)

La transition écologique se met (enfin) en route !

 

Dans l’article de blog du 24 mars 2017 “La Cleantech Vallée : Le cluster qui sera green” des étudiants du Master MIT vous parlaient déjà du projet de la “ Cleantech vallée”.

 

Aujourd’hui, presque 2 ans après, le projet a eu le temps de mûrir et de se mettre en place. En effet, le 06 décembre 2018, le Contrat de Transition écologique ( CTE ) a été signé pour la Communauté de Communes du Pont du Gard et la Communauté d’agglomération du Gard Rhodanien. C’est le 3ème contrat signé depuis octobre 2018.

 

Focus donc sur les grandes orientations et projets clés du CTE « Cleantech Vallée » du Gard !

Petit rappel, une Cleantech, qu’est ce que c’est ?

 

Le mot est l’abréviation de « clean technlogy » : en bon français, les technologies « vertes » ou « propres ». Il s’agit des techniques et services industriels qui ont pour objectif d’améliorer l’efficacité et la productivité, grâce aux ressources naturelles, à l’eau, aux matières premières…

 

Pourquoi ?

 

C’est EDF, confronté au problème du recyclage de sa centrale, qui a initié le projet dédié aux innovations propres, une démarche rapidement soutenue par la Région et d’autres partenaires : la communauté des communes du Pont du Gard, la communauté d’agglomération du Gard Rhodanien, et des entreprises comme Orano, Sanofi, CEA, BRL, Enedis etc…jusqu’à l’obtention d’un contrat de transition écologique par l’Etat.

 

  • La “ Cleantech Vallée”

 

C’est donc dans le Gard, à Aramon, sur le site de l’ancienne centrale thermique EDF fermée en 2016 , que l’énergéticien et la Région Occitanie ont créé la CleanTech Vallée, appelée à devenir la « SiliconValley » des éco-industries d’Occitanie. Elle a été inaugurée officiellement le 31 Janvier 2019 ! Une opportunité pour les startups relevant du secteur des cleantech.

 

La dynamique « Cleantech vallée » s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire, grâce à la valorisation et la maîtrise des ressources et le développement d’une écologie industrielle territoriale. Et le projet vise à en faire le leader au niveau national dans le domaine, en s’appuyant sur le passé industriel du territoire et sur les compétences à la fois existantes et à développer. C’est pourquoi , en même temps que la création de la Cleantech vallé, on a aussi pu voir la naissance du Cleantech Booster, un outil d’accélération d’entreprises.

 

A quoi va-t-elle servir ? Et pour qui ?  

 

Le site sera entièrement consacré aux projets liés à l’écologie industrielle. La création du CleanTech Booster, un programme d’accélération de croissance unique en France proposé aux startups et PME innovantes dans les domaines de l’énergie décarbonée, du recyclage, de la chimie verte ou encore de l’eau.

 

Plusieurs financements ont été mobilisés pour donner à la CleanTech Vallée les moyens de se déployer, parmi lesquels 800 000 € de l’Etat, 90 000 € de l’Ademe (sur trois ans pour le CleanTech Booster) mais aussi 300 000 € de la Région Occitanie, également fléchés sur le CleanTech Booster.

 

Comment ?

 

Le CleanTech Booster sera installé à La Villa, sur le site même de la centrale thermique, dans un bâtiment de 300 m2 qui devrait être livré au printemps 2019.

Un premier appel à candidature sera lancé le 18 février, s’adressant aux entreprises et start-ups du territoire mais aussi aux entreprises exogènes.

 

Affaire à suivre donc…

 

Article rédigé par Ange Hiarison, étudiante en Master 2 MIT

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet