Newsletter subscribe

A la une, L'actu Médias & Com', Master 2 Media Communication

La géolocalisation « I protect nature » de WWF sur Instagram

Posté le : 26 juillet 2019 à 7 h 33 min   /   par   /   comments (0)

WWF s’engage sur Instagram pour la préservation des sites français.

Qui aurait cru que la recherche de followers impacterais notre planète. Une plage de sable blanc, une cascade d’eau turquoise ou encore des habitations hautement colorées sont désormais saccagés. Ces paysages idylliques ont été victime d’une abondance touristique ayant découvert ces endroits suite à des publications géolocalisées sur Instagram.  

Autre que les problématiques de sécurité liée à ces endroits, cette ruée d’instagrammers met en péril la préservation de ces sites naturels, bien qu’ils soient parfois classés ou protégés. En effet, leurs emballages et autres déchets laissés sur place, ne contribue en rien à la préservation de l’environnement. 

La baie rendu célèbre par le cinéma de Danny Boyle, La Plage, sorti en 2000, a été interdite au public en 2018 dû à des dégâts écologiques en raison de l’affluence de visiteurs. 

Une géolocalisation unique : « I Protect Nature »

 Le territoire français compte sur Instagram 14 millions d’utilisateurs actifs mensuel, soit 21% des français. Pour WWF, “la géolocalisation sur Instagram des lieux préservés met en péril la biodiversité”. L’organisation prend donc le pari de “s’inscrire dans les usages des internautes et crée pour cela un lieu alternatif sur le réseau social” : une géolocalisation unique pour toutes les destinations : « I Protect Nature ». 

Chaque année, 600 000 tonnes de plastique sont rejetées dans la mer Méditerranée. 

Le 07 Juin 2019, l’organisation a publié un rapport visant à alerter la population de la pollution plastique dans le bassin méditerranéen, et met en évidence la responsabilité de 22 pays. 

Des résultats alarmants, du fait que la France se trouve être le producteur le plus important de déchets plastiques autour de la méditerrané, avec 4,5 millions de tonnes de déchets plastiques produits en 2016, soit 66,6 kg par personne. 

Une pétition pour la lutte contre la pollution plastique et alarmée les gouvernements

Le WWF fait un appel à signature pour sa une pétition pour impliquer les gouvernements dans cette lutte de la pollution plastique.

https://www.instagram.com/p/Bz7gQj6obzh/

C’est la raison pour laquelle WWF s’engage une nouvelle fois, dans le but d’éviter que ces situations ne se reproduisent. Dans leur campagne de communication internationale afin de lutter contre a pollution plastique, l’ONG ainsi que Havas Paris lancent une opération intitulée : « I protect Nature », sur la plateforme d’Instagram. Le but de cette campagne est de protéger des sites naturels, des ravages d’Instagram. L’association crée ainsi un lieu alternatif sur le réseau social.

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet