Newsletter subscribe

A la une, Actualités

Salon des vignerons indépendants – Lyon – Du 28 au 31 Octobre 2016

Posté le : 8 novembre 2016 à 13 h 18 min   /   par   /   comments (0)

sans-titre

J’ai visité le salon des vignerons indépendants le Samedi après-midi. La Halle Tony Garnier était noire de monde. Avant tout chose, j’aimerai remercier le domaine de TANELLA à Figari en Corse, qui m’a invitée à ce salon.

Malheureusement, je n’ai pas eu le temps de préparer ma visite. J’ai été voir les vignerons en fonction des appellations qu’ils proposaient. De plus, j’ai suivi les conseils d’une connaissance qui était allé aux vignerons indépendants avant nous. Étant amatrice et curieuse de découvrir de nouveaux vins, j’ai préféré déguster des appellations que je ne connaissais pas ou que j’avais envie de redécouvrir. Cet article ne va pas vous parler de l’histoire du salon des vignerons indépendants mais plutôt de vous faire part des différentes découvertes, non exhaustives, que j’ai faites.

Les premiers vins que j’ai dégustés sont ceux du Château Braude Fellonneau se situant dans le Haut-Médoc. Régis Bernaleau nous a fait déguster toute sa gamme en débutant par le Haut-Médoc en cru Bourgeois, le Château de Braude qui avait une belle élégance au nez mais des tanins trop jeunes et pas assez affinés. Il est conseillé de le faire vieillir une ou deux années pour arrondir ces tanins. Puis, nous avons dégusté sa cuvée spéciale le château Braude Fellonneau. Une AOP Médoc avec 80% de la cuvée passée en tonneau avec des chauffes allant de moyennes à fortes apportant aux vins des arômes boisés. Nous avons ensuite goûté le Moulis en Médoc, qui avait beaucoup plus de finesse au nez et des tanins soyeux. Enfin, nous avons dégusté l’AOP Margaux (un de mes vins favoris) portant le nom de Château Mongravey. Un très beau nez avec des notes de poivron et de poivre ainsi qu’une finesse et un équilibre impressionnant en bouche.

Le second est le domaine Richard produisant des Condrieu et des Saint Joseph. Un domaine que je ne connaissais pas (habitant proche de la région de Condrieu). J’ai uniquement dégusté les blancs. La dégustation a débuté par :

  • IGP Viognier 2015, avec une attaque fraîche mais une belle rondeur en bouche ;

  • Saint Joseph Blanc Charmen 2015, plus sec par rapport au précédent mais avec une finale très longue sur les fruits blancs ;

  • Condrieu L’Amaraze 2015, sélectionné au guide Hachette 2017. Il a un nez épicé et un très bel équilibre en bouche ;

  • Condrieu M… de Martial, vieilles vignes (une moyenne d’âge de 45 ans). Avec la typicité des Condrieu mais en plus une belle minéralité.

Château Henri Bonnaud produit par Stéphane Spitzglous, des AOP Palette et Côtes de Provence Sainte Victoire issus de l’agriculture biologique. Connaissant peu l’appellation Palette, j’ai décidé d’en déguster et j’ai découvert des vins mêlant puissance et élégance. Nous avons goûté un blanc et un rouge en AOP Palette.

  • En blanc, nous sommes sur un assemblage de clairette, d’ugni-blanc. Nez de citron frais avec une belle finesse et belle longueur en fin de bouche.

  • En rouge, il assemble â…“ de grenache, â…“ de mourvèdre et â…“ de carignan. Nous sommes sur un nez de bruyère,de cassis et des épices. En bouche, les tanins sont très présents mais pas rugueux ou accrocheurs. Le tout finissant sur une belle longueur en bouche portée par les épices.

Clos Siguier produit par Gilles Bley. Cahors et Côtes du Lot. Nous avons goûté uniquement ses Cahors et quelle belle découverte !!! Ils étaient équilibrés en alliant un beau nez épicé avec en bouche la puissance de l’alcool, la présence des tannins et une finale tout en finesse et longueur. De plus, rapport qualité/prix il est imbattable : 5,80 €

Château La Renaudie produit par Line et Yves Allamagny, faisant entre autre l’appellation Pécharmant. Nous restons dans le sud-ouest avec un vin peu connu face à ses voisins bordelais. Nous sommes sur le même sol que l’appellation Pomerol, une majorité d’argile. Les cépages principaux sont le Malbec (au maximum 30%), le cabernet-sauvignon et le merlot. Le pécharmant se rapproche plus d’un vin type bordelais que d’un cahors car il est moins puissant en tannins et plus fruité.

Domaine Des Trois Noyers produit par Reverdy Cadet et fils faisant du Sancerre. N’étant pas du tout sancerre blanc, à cause de son cépage le sauvignon, je préfère le sancerre rouge qui est fait à partir de pinot noir. Nous avons dégusté deux sancerres rouges :

  • la première cuvée était plus facile à boire,

  • la seconde cuvée a été vieillie à 100% en fûts de chêne qui lui avait donné un nez beaucoup plus complexe et intéressant.

Domaine Le Fort par Stéphanie Fargues et Marc Pages. Malpère et Pays d’Oc. L‘AOP Malpère est faite à partir d’un assemblage de merlot, cabernet-sauvignon, cabernet franc et grenache. Ce qui est, pour moi, atypique dans cette appellation est la présence de cabernet-franc qui malgré le climat apporte une grande fraîcheur au vin.

Clos des Nines, par Isabelle Mangeart, qui suite à une reconversion personnelle à développer son domaine entre Sète et Montpellier. Elle nous a proposé une gamme large avec de nombreux cépages mis en avant. S’il fallait retenir un vigneron ça serait elle. Elle travaille seule dans son vignoble, aidée par son mari et sa famille lors des gros travaux. Elle a développé des vins différents. Nous avons été accueillis les bras ouverts par la vigneronne qui nous a raconté son histoire et son amour pour son clos de vignes et ses oliviers. Nous avons commencé par le Pulp qui a 80% de carignan très bien travaillé qui lui apporte une belle rondeur, nous sommes plutôt sur un vin détente. Ensuite, il y a le Mouv’, mon préféré, qui comme son nom l’indique est fait à partir de mourvèdre. Enfin, nous avons goûté l’Orée composée de 50% de grenache, 25% de syrah et 25% de cinsault, plus complexe que le pulp. Puis nous sommes passés à l’O du clos (80% syrah et 20% de grenache). Enfin, nous avons goûté la Ouate qui est un vin issu uniquement de grenache récolté en surmaturité pour faire un vin moelleux. N’hésitez pas à découvrir ses vins !!!

Sandrine Bonnard

 

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet