Newsletter subscribe

Projets professionnels et alternances

Jean Bouteille

Posté le : 27 octobre 2017 à 19 h 27 min   /   par   /   comments (0)

Jean Bouteille réinvente la consigne sur un mode écologique et durable.

 

Une solution « zéro déchets » pour les liquides

Comment consommer des produits liquides sans générer de déchet ? Telle est la question au cœur du projet Jean bouteille, nom clin d’œil derrière se cache une jeune start-up ultra dynamique née en mars 2012 à Lille.

Son objectif : Apporter une solution « zéro déchet » aux magasins afin que ces derniers puissent proposer à leurs clients une consommation de produits liquides réellement écologique et durable. Car si le recyclage des bouteilles c’est bien, il existe une solution encore plus aboutie : les réutiliser en circuit court.

Jean bouteille a ainsi créé une nouvelle filière d’économie circulaire, proposant aux magasins de l’huile, du vin et du vinaigre en vrac issus de l’agriculture biologique -en attendant d’autres liquides- remplis sur place en bouteilles consignées.

Plus précisément, Jean Bouteille installe dans les magasins des fontaines fonctionnant avec les liquides mentionnés, livrés en vrac (généralement en bidon ou en BagInBox) et met à disposition du point de vente un parc de bouteilles propres. Le client achète une bouteille réutilisable qu’il peut alors remplir sur place avec le produit choisi. Une fois la bouteille vide, il peut la réutiliser à volonté et la déconsigner à tout moment. Selon le cas de figure, soit Jean bouteille récupère les bouteilles déconsignées pour les emporter vers une station de lavage proche, soit elles peuvent être nettoyées sur place dans une mini laveuse. Si les bouteilles sont emportées, le magasin en reçoit des propres en échange.

Jean Bouteille s’inscrit dans une démarche d’économie circulaire, permettant au magasin de se valoriser en devenant lui-même acteur de la filière.

Consommateur et magasin gagnants tous les deux

L’idée est de faire du magasin le point central d’un changement de mode de consommation. Par ce biais, le point de vente devient force de proposition en apportant un service supplémentaire permettant de consommer de façon écologique et durable, tout en étant adapté au monde d’aujourd’hui et aux contraintes des clients.

Le combat de Jean Bouteille est de proposer une vraie alternative aux pré-emballés à usage unique. L’impératif est donc d’offrir les mêmes performances que ce pré-emballé, sans déchet et idéalement moins cher. Le but de l’entreprise étant d’éviter qu’une bouteille parte à la poubelle, l’entreprise  tout fait pour proposer ce système de la manière la plus écologique et la plus démocratique possible. Dans la pratique, l’économie pour le consommateur peut aller jusqu’à 20%. Et du côté du magasin, la marge brute sur les produits vendus en vrac passe de 30%, marge habituellement pratiquée, à 45 % en moyenne. Ces différences de marge permet de financer la consigne tout en proposant un produit moins cher pour le client.

Jean Bouteille a déstructuré la chaîne de valeur afin d’apporter une partie de la transformation du produit (l’embouteillage) le plus près possible du consommateur. Ainsi la part de la valeur ajoutée est augmentée, proche du lieu de consommation du produit, favorisant un commerce locale énergique. Les produits liquides sont proposés moins chers, avec en sus la réutilisation d’une bouteille en verre qui apporte un bénéfice écologique certain, comme le montrent de nombreuses études.

https://youtu.be/iBmrIjz5bkM

Et le vin dans tout ça ?

Jean Bouteille propose également dans ses produits différents vins issus de l’agriculture biologique. La consommation française de vin étant en baisse depuis de nombreuses décennies, cette association du vin en vrac et de la consigne pourrait permettre de relancer la consommation quotidienne tout en ne se servant que ce que l’on consommera.

On dit non à la bouteille de 75 cl  terminée à la moitié et qui se transforme en vinaigre. Oui à la consommation logique et responsable.

Jean Bouteille ne s’arrête pas la…

Jean Bouteille fait confiance à Carl Diguiny, étudiant du Master Commerce et Marketing du vin pour développer les magasins partenaires en France et à l’export, lancer des nouveaux produits, sourcer des fournisseurs, etc. De belles missions dont la première vous sera exposée lors d’un prochain article en relation avec le salon Natexpo.

Pour plus d’infos, consultez le site web, Facebook, Instagram de Jean Bouteille. Ils sont partout !

Et si tu veux aller encore plus loin, renseigne-toi ici pour savoir si un de tes commerces de proximité a rejoint l’aventure Jean-Bouteille.

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet