Newsletter subscribe

Les entreprises et nous

Stagiaire, votre mission est de développer le commerce à l’export de Rhônalia

Posté le : 13 juillet 2018 à 12 h 32 min   /   par   /   comments (0)

Laura Villar, étudiante du Master 2 Commerce des vins, nous explique son expérience à Rhônalia. Elle y fait un stage pour développer le commerce à l’export. Sa mission: mettre en place et développer la branche export de l’entreprise.

“S’il y a bien une étape à ne pas louper dans un cursus universitaire, c’est le stage de fin d’études.

Le master 2 Commerce des Vins de l’Intstitut Montpellier Management donne l’opportunité de passer 4 à 6 mois de stage dans l’entreprise de notre choix, à compter du mois de mars. La promotion s’est dirigée vers des postes variés, certains étudiants travaillant dans des domaines viticoles, d’autres au service marketing de grandes marques. J’ai pour ma part intégré la petite équipe de la société savoyarde Rhônalia. Cette PME de distribution de vins à été créée en 2008 par deux amis de faculté passionnés de vin. J’ai été recrutée pour mettre en place et développer la branche export de la société, une opportunité mais aussi un besoin créé par le partenariat mis en place entre Rhônalia et le Vignoble Jean-Luc Jamet en Côte-Rôtie.

Quelques mots sur ce domaine particulier : le nom de famille de Jean-Luc est bien connu de tout amateur de vins nord rhodaniens, plus particulièrement de l’appellation d’origine contrôlée Côte-Rôtie, au sein de laquelle se trouvent presque toutes les parcelles du vigneron. Si le nom Jamet est reconnu, c’est parce que pendant plus de 30 ans, aux côtés de son frère Jean-Paul, Jean-Luc a œuvré au Domaine Jamet, né de la ferme de polyculture que possédaient les parents des deux frères. A force de travail et de rigueur à tous les niveaux, les frères Jamet ont conquis les palais français et étrangers pour s’inscrire définitivement dans le paysage viticole.

En 2012, suite à plusieurs années de mésentente sur la gestion de l’entreprise familiale et de désaccords personnels, Jean-Luc prend le chemin de l’indépendance. La séparation est houleuse et marque une vraie fracture entre les deux frères, mais Jean-Luc, l’avenir de son fils cadet en tête, suit ses convictions et recréé un domaine à son nom. C’est à ce moment que Rhônalia propose de se charger de la distribution des cuvées naissantes dans tout le territoire. Rapidement, des opportunités se créent aux Etats-Unis car les vins sont élégants et le nom Jamet ne manque pas d’attiser la curiosité des professionnels comme des particuliers.

C’est dans ce contexte trépidant que Rhônalia fait appel à moi, étudiante en formation. La mission est claire : le Vignoble Jean-Luc Jamet possède un énorme potentiel à l’international, il s’agit de le révéler pour créer un portefeuille international stable et durable afin de rendre à Jean-Luc l’aura dont il jouissait il y a encore quelques années.

Pour en revenir à mon inquiétude de départ -à deux mois de la fin de la convention, j’estime pouvoir me prononcer- ce stage n’aura en rien été une étape loupée, bien au contraire. Avec une mission des plus concrètes et une structure « familiale » qu’est la PME, ce stage m’aura permis d’entrer pleinement dans le monde de l’export et de monter en compétences dans plusieurs domaines : la logistique, les formalités douanières, la négociation, l’œnologie (grâce aux contacts avec les vignerons de la gamme) etc.

Je suis tout à fait reconnaissante envers les gérants de Rhônalia mais aussi envers tous les patrons qui ont accueilli mes camarades de promotion de nous faire confiance à nous, étudiants, et de nous avoir donné la chance de mener à bien des projets concrets”.

Pour retrouver Rhônalia: http://www.rhonalia.fr/

 

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet