Newsletter subscribe

Marketing du sport

Salon Destination Incentive – Sud de France

Posté le : 16 octobre 2014 à 18 h 35 min   /   par   /   comments (0)

Le mardi 30 septembre la promotion du Master 2 Marketing du Sport s’est rendue au salon Destination Incentive.

Ce salon est « dédié aux professionnels qui planifient, organisent ou influencent l’organisation de séminaires internes ou externes et d’opérations de fidélisation et de team building. »

Nous avons eu la chance d’y être invités notamment dans le but d’assister à la conférence de trois anciens et actuels champions.

Avant de se rendre à la conférence les étudiants ont pu profiter des nombreuses activités mises en place dans le salon (segway, carabine laser …). Nous avons également pu faire un bref tour d’horizon dans les travées du Parc Expo de Montpellier. Et ainsi prendre connaissance de nombreux exposants présents sur le salon.

Il y avait bon nombre de professionnels du tourisme, du sport, d’hôtellerie et autres. Le salon était organisé surtout dans le but de favoriser le contact entre les professionnels et les potentiels clients et fournisseurs. Le concept étant de mettre en place un salon à dimension humaine regroupant un large panel de l’offre Incentive du moment. On peut ainsi y rencontrer aussi bien des prestataires permettant d’organiser une croisière, que des hôteliers prêts à accueillir vos séminaires d’entreprises, ou encore même un bar à cocktails sur demande pour des réceptions inoubliables.

Et pour conclure cet après-midi, tout le groupe d’étudiants s’est rendu à la conférence proposée par les organisateurs du salon.

La conférence était animée par Mr Chandès, actuel gérant de « 5B Concept » et anciennement responsable des activités au Stade de France. Il n’a pas tari d’éloges pour présenter les trois anciens et actuels champions sportifs que nous avons eu la chance de rencontrer. Les trois conférenciers n’ont eu de cesse d’énumérer les valeurs du sport adaptables à l’univers de l’entreprise.

Marc Lièvremont, qui fut le sélectionneur du XV de France durant la coupe du monde de 2007 en Nouvelle Zélande. Ancien sélectionneur de l’ US Dax Rugby Landes, et troisième ligne de renom.

Fabrice Santoro, au palmarès interminable et aux 1000 semaines dans le top 100 mondial. Au style si particulier qu’il ne manqua pas de nous expliquer.

Simon Fourcade, seul des trois à être encore en activité. Il est actuellement en équipe de France de Biathlon, il a été champion de France en individuel, champion du monde par équipe en 2009, et plusieurs fois champions du monde junior de sa discipline.

9

Le premier à s’exprimer fut Simon Fourcade. Il nous à donc d’abord parlé de son statut de sportif de haut niveau, dans le but d’aborder les difficultés qui se présentent pour un sport aussi intimiste que le biathlon. C’est ainsi que dans son cas il a été soutenu et aidé par l’armée française. En effet il est chasseur alpin ce qui lui permet de percevoir un solde. C’est à ce moment qu’une des personnes du public lui demande si il peut aussi être sponsorisé par un fond privé. Ce à quoi il répond par l’affirmatif. En effet l’intérêt premier pour l’armée avec ce type de contrat, est de pouvoir être représenté aux championnats militaires, qui est en fait une bonne vitrine. Ensuite, pour se concentrer plus sur le sujet du salon, il aborde la question de l’incentive. Son aventure dans le sport d’entreprise commence en 2004 quand Somfi (entreprise spécialisée dans la domotique) prend contact avec lui afin de se servir de la notoriété croissante qui l’entoure. Somfi projette ainsi de réunir les salariés de l’entreprise derrière l’image de M. Fourcade et d’insuffler les valeurs du biathlon. C’est à ce moment qu’il soulève tout le paradoxe de cette discipline qui se pratique individuellement mais où l’équipe trouve une importance capitale. Fait qu’il illustre par les résultats de l’équipe de France qui brille en relais sans avoir forcément de résultats similaires en individuel. C’est bien cela que M. Fourcade tente de faire intégrer aux personnes qui participent aux stages qu’organise Somfi avec lui.

Marc Lièvremont par exemple a illustré son propos grâce à une vidéo montrant bien toutes les analogies qu’il était possible de faire entre sport et management. Lui-même ayant une position de manager en sa qualité de sélectionneur, ( 30 « sales gosses » et un staff d’une vingtaine de personnes sous sa coupe.). Le rugby a selon lui, bon nombre de valeurs comme la combativité, l’abnégation, la pugnacité, le courage etc, autant de valeurs qu’un manager doit savoir insuffler à son équipe. Son expérience lui permet également d’insister sur l’importance de la fluidité de la circulation de l’information au sein d’une équipe, en prenant notamment l’exemple de M. Serge Blanco. Il nous a également raconté comment le rugby est un sport qui n’est pas toujours celui que l’on croit. Il nous cite ici l’exemple d’un groupe de femmes, cadres supérieurs, sans antécédent sportif, qui a trouvé dans ce sport un réel exutoire. S’il y a une phrase à retenir de son intervention ce serait : « La richesse du management provient de ses problématiques infinies »

Ensuite ce fut au tour de Fabrice Santoro de s’exprimer. Ce grand champion de tennis est tout d’abord revenu sur sa vie d’athlète de haut niveau et tous les sacrifices et concessions qu’elle implique. Il insiste également sur un principe qui pourrait très bien s’appliquer au monde de l’entreprise « Il n’y a qu’une personne qui peut être n°1 mondial, mais tout le monde peut être à 100% de ses capacités. ». Il nous rappelle également, que fort de son exploit d’avoir battu 21 fois un n°1 mondial, il existe des failles en chacun des grands champions et que l’important c’est d’en prendre conscience et l’exploiter à bon escient. Il nous a ensuite parlé des deux vies des sportifs de haut niveau, et la façon dont lui-même avait choisi de vivre cette deuxième vie. Il faisait ici allusion à l’après-carrière. Il nous a ainsi dévoilé qu’il souhaitait voir le sport sous toutes ses coutures. Et que jusqu’à maintenant ce projet est en bonne voie puisque il a réussi à devenir consultant sur BeIn, et créer son propre tournoi. M. Santoro nous a également vanté les mérites des visites du tournoi dans le cadre de stage incentive, mais aussi les solutions d’hospitalités que propose le tournoi, qui permettent aux entreprises d’amener leurs partenaires à « taper la balle avec des pros ».

Pour conclure, on peut dire qu’être invité à ce salon a été un réel honneur, et y assister un vrai plaisir. La conférence ayant été pour nous l’occasion de rencontrer des grands champions du paysage sportif français. Nous avons également pu prendre pleinement conscience du lien indéfectible entre sport et management d’entreprise. Ce qui, dans le domaine du management du sport, est un acquis non négligeable.

Le sport, c’est ce qui permet à l’enfant de devenir un homme, et à l’homme de rester un enfant.

Tamsir LAME

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet