Newsletter subscribe

A la une, Actualités Master Commerce des Vins, Master 2 Commerce des Vins

L’Ancestrale vin jaune attire toujours !

Posté le : 7 février 2020 à 14 h 59 min   /   par   /   comments (0)

Alors qu’a eu lieu le 1er et 2 février la traditionnelle Percée du vin jaune à Ruffey-sur-Seille dans le Jura, cette année trois vignerons étrangers étaient de la fête, montrant l’intérêt croissant pour ce vin à l’international. 

Mais qu’est-ce qui fait la renommée du vin jaune exactement ? 

Le vin jaune du vignoble du Jura, reconnu depuis 1936 sous les Appellations d’Origines Contrôlée Château-chalon, Arbois, Arbois-Pupillin et Côtes-du-Jura, est un vin dit « de voile ». Sec et de longue garde, il provient uniquement du cépage savagnin. 

Considéré comme « l’or jaune » du Jura, ce vin a des origines très lointaines. En effet, « le 13 novembre 1994, une bouteille de vin jaune de 1774 (vinifié sous Louis XVI), médaillée d’or à l’Exposition universelle de Paris de 1867, a été débouchée au Château Pécauld à Arbois : elle s’est avérée d’une tenue remarquable. En outre, une bouteille du même millésime a été adjugée pour 57 000 € lors d’une vente aux enchères le 6 février 20112. Une bouteille de ce même millésime a été vendue le 26 mai 2018 aux enchères à Lons-le-Saunier au prix de 107 700 € ». 

Ce potentiel de garde extraordinaire s’explique par plusieurs facteurs. Non seulement le savagnin est vendangé surmûri, mais le moût vinifié (sans être sulfité ni débourbé) est ensuite élevé dans un chai sous fûts de chêne qui ne sont pas complètement remplis. Cela va permettre une « prise de voile » et la conservation du voile de levures, permettant ainsi de maîtriser l’acidité volatile du vin. 

La patience est alors la vertu principale des producteurs de vin jaune, car la durée obligatoire d’élevage est de 6 ans et 3 mois !

Cela va apporter au vin une palette d’arômes et de flaveurs très complexe, que l’on surnomme à juste titre « goût de jaune ». Il s’agit d’une combinaison de notes aromatiques de noix, de pomme, de fruits confits et d’épices.

Enfin, les vins du jura se distingue dès le premier coup d’œil de par leur conditionnement : ils sont embouteillés en clavelin, « une bouteille de vin de 62 centilitres, de forme spécifique du XVIIIe siècle ».

 

Article rédigé par Paquet Margot.

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet