Newsletter subscribe

Actualités Master Commerce des Vins, Master 2 Commerce des Vins

Tokay : Roi des vins, vin des rois

Posté le : 4 janvier 2021 à 16 h 34 min   /   par   /   comments (0)

A 250 Km au nord-est de Budapest, le mont Tokaj domine les plaines hongroises. C’est dans un triangle de 70 Km de long pour 20 de large qu’est produit le Tokay Aszù, un vin liquoreux extraordinaire par sa complexité et son histoire. Durant trois siècles, il fût le vin des élites européennes, le roi des vins, vin des rois, popularisé par Louis XIV et la cours de Versailles. Les parcelles qui lui donnent naissance se déploient sur les jupes de la chaîne volcanique du Zemplen. Au sud, la rivière Bodrog délimite le vignoble et le sépare des marais. Ces éléments définissent le terroir et le climat qui vont produire un grain de raisin unique rare et difficile à récolter, l’Aszù.

Le Tokay, témoin de l’histoire hongroise.

En 1450, la région d’Hegyalja et le vignoble de Tokaj deviennent le domaine royal de Matthias Hunyadi (Corvin 1er), nouveau roi de Hongrie. A partir de cette période, le Tokay Aszù est largement utilisé comme cadeau diplomatique. Il est notamment envoyé en grande quantité au roi Louis XIV dans le but de solliciter son soutien dans la guerre d’indépendance menée contre l’Autriche. Louis XIV apprécie fortement ce vin liquoreux, qu’il qualifie de « roi des vins, vin des rois » et le rend incontournable sur les tables des cours européennes.

Le Tokay est également connu grâce à un mythe datant du XVI° siècle. Lazare Schwendi, chef militaire sous Charles Quint, aurait rapporté de Tokaj un cep de vigne donnant par la suite le « Tokay Pinot Gris » d’Alsace. Cette légende reste fortement ancrée car une statue de Lazare, un cep de vigne à la main, siège à Colmar avec une plaque relatant cette histoire.

Après trois siècles de prospérité, la Hongrie connait de nombreuses guerres, le vignoble est ravagé et sera même détruit durant la première partie du XX° siècle. Ce n’est qu’à partir des années 90, après la chute du mur de Berlin et du communisme, que le vignoble se reconstruit avec l’arrivée de nouveaux investisseurs. De nos jours, le Tokay se relève et se développe mais peine encore à retrouver sa gloire d’antan.

Le Tokay occupe une grande place dans la culture et l’histoire Hongroise, pour preuve, il est mentionné dans l’hymne national Hongrois.

Le Tokay est un assemblage de raisins appelés Aszù dont le cépage principal est le Furmint. En Automne, l’humidité de la rivière remonte pour former un épais brouillard qui recouvre les vignes et favorise le développement du botrytis. Ce champignon qui se nourrit de l’eau contenu dans le grain dessèche le raisin et augmente sa concentration en sucre. C’est ce qu’on appelle la pourriture noble. Une fois assemblé, le Tokay doit vieillir en cave au moins trois ans dont deux en fût de chêne.

Le Tokay est un vin époustouflant caractérisé par une robe or éclatante ainsi que des reflets ambrés. Le nez est doux, les arômes de miel et de fruits confits viennent caresser nos sens. Enfin, en bouche, il se distingue par sa fraîcheur et sa douceur qui font de lui un vin gourmand et extraordinaire.

par Maxime Baixeras

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet