Newsletter subscribe

A la une, Actualités Master Commerce des Vins, blog, Master 2 Commerce des Vins

Le droit de bouchon : une pratique socialement désapprouvée ?

Posté le : 13 mars 2021 à 11 h 06 min   /   par   /   comments (0)

Le droit de bouchon qu’est-ce que c’est ?

Le droit de bouchon est le fait d’avoir le droit d’apporter sa propre bouteille au restaurant ou lors de réceptions pour la consommer et ce monnayant son entrée.

Cette pratique est née dans les pays anglo-saxons et est appelée le BYOB soit le bring your own bottle, elle est répandue dans différents pays comme les Etats Unis, l’Australie ou encore la Nouvelle Zélande !

Le prix est souvent calculé en fonction du nombre de bouteilles ou d’invités. Ce sont les restaurants qui fixent ce droit. Il est applicable sur les vins et les spiritueux ou aux autres boissons. En moyenne une bouteille chez le restaurateurs vaut dans les 25 euros, contre 15 chez un caviste ou directement au caveau du domaine et 7 en grande distribution.

Des avis partagés :

Si certains restaurateurs autorisent cette pratique c’est parce qu’ils fixent eux même l’entrée de la bouteille dans le restaurant ou encore qu’ils n’en proposent pas à leur carte. La majorité du temps ce droit se négocie aux alentours des 4 – 9 euros. Certains de ces restaurateurs soulignent que les consommateurs ont tendance à reporter ce non-achat de vin vers d’autres éléments de la cartes comme un cocktail ou un dessert. Cependant, d’autres restaurants refusent catégoriquement cette pratique pour des raisons financières ou de principe.

Aux niveaux des traiteurs cette pratique est plus fréquente et à lieu souvent lors de mariages. Si vous souhaitez sélectionner et apporter vos vins, il est possible qu’on vous demande un droit de bouchon et même un supplément pour le service. Le service comporte normalement : l’ouverture, la location des différents verres, le service à table par les serveurs, le nettoyage et la prise en charge des bouteilles vides.

Pourquoi apporter sa bouteille au restaurant est mal vu en France ?

De prime abord, il ne nous viendrait pas à l’idée d’amener sa bouteille au restaurant. Nous avons peur du jugement et prenons le fait de ramener sa bouteille comme étant impoli.

Le droit de bouchon est un enjeu pour les marges du restaurateurs : « C’est un fait, sans le vin, la restauration française ne survivrait pas. Dans les restaurants gastronomiques, le vin représente à lui seul 40 à 50% des bénéfices ! » indiquait en 1992 le meilleur sommelier du monde Philippe Faure-Brac.

Par ailleurs, commander au restaurant du vin permet d’être conseillé et d’obtenir le « perfect match » entre le vin et le met dégusté et ce grâce aux conseils du sommelier ou du serveur. En effet, les cartes sont normalement étudiées pour que chaque plat trouve son meilleur accompagnement.

En résumé négociez et calculez :

Le restaurateur à le droit de refuser le droit de bouchon. Vous pouvez proposer mais ne vous offusquez pas si on vous le refuse, cela n’est nullement un devoir.

Dans le cadre d’une réception, prenez votre temps, si à première vue, la prestation vous semble onéreuse calculez à combien vous reviendrait l’achat du vin en supplément du droit de bouchon et ainsi que le service. Est-ce que cela vous permet de beaucoup économiser ?

 

Ecrit par Aline Barthe.

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet