Newsletter subscribe

A la une, Master 2 Media Communication, Non classé, Vie à Montpellier

Des aides pour les alternants !

Posté le : 15 décembre 2021 à 15 h 00 min   /   par   /   comments (0)

Nous avons avons fait pour vous le tour des principales aides financières auxquelles les alternants peuvent prétendre. Un petit coup de pouce, surtout lorsque l’on entre à peine dans la vie active avec encore un pied dans les études..!

Aides au logement :

– Mobili jeune
L’aide Mobili jeune est attribuée par Action Logement, elle est destinée aux alternants et
alternantes de moins de 30 ans. Cette subvention prend en charge une partie du loyer allant
de 10€ à 100€ maximum par mois pendant 1 an.
Pour en bénéficier, vous devez faire une demande sur le site d’Action Logement et
remplir certaines conditions* :
– Avoir moins de 30 ans,
– Être en formation en alternance sous contrat d’apprentissage ou sous contrat de
professionnalisation dans une entreprise du secteur privé non agricole,
– Être dans une entreprise cotisant au dispositif dit 1 % logement (c’est le cas de
toutes les entreprises de 20 salariés et plus),
– Percevoir des revenus inférieurs ou égaux au Smic mensuel brut (1 554,58 €). Le
salaire à prendre en compte est celui inscrit sur le contrat d’alternance
(apprentissage ou professionnalisation).
*conditions émanant du site demarches.interieur.gouv.fr
Si vous souhaitez réaliser une demande ou testez votre éligibilité pour l’aide Mobili Jeune,
rendez-vous sur le site ci-dessous :
https://mobilijeune.actionlogement.fr/connexion?loginRedirect=https%3A%2F%2Fmobilijeun
e.actionlogement.fr%2F
Cependant, attention ! Pour être éligible à l’aide MOBILI JEUNE vous devez respecter les
conditions ci-dessus et faire la demande moins de 6 mois après le début de votre
formation. Vous devrez également avoir signé un bail ou avenant au bail (dans le cas d’une
colocation).

– Garantie visale et avance loca-pass
Garantie Visale
Comme pour Mobili Jeune, Action Logement a mis en place La garantie Visale qui vous
permet de pouvoir disposer d’un garant pour la location d’un logement.
Pour bénéficier de cette garantie il faut* :
– Avoir entre 18 et 30 ans, peu importe votre situation professionnelle,
– Avoir plus de 30 ans et être salarié, si la demande est faite moins de 6 mois après la
prise de fonction.
*conditions émanant du site actionlogement.fr
Pour faire une demande de Garantie Visale et/ou tester votre éligibilité c’est par ici :
https://www.visale.fr/ que vous devez passer.
Avance Loca-Pass
L’avance Loca-Pass quant à elle, va aider les petits budgets à emménager. Il s’agit d’un prêt
à taux zéro, remboursable en 25 mois, pour avancer votre dépôt de garantie exigé à la
signature du bail.
Pour bénéficier de cette avance il faut* :
– Être salarié,
– Avoir moins de 30 ans et être en alternance, en recherche d’emploi ou étudiant
salarié,
*conditions émanant du site actionlogement.fr
Pour faire une demande d’avance Loca-Pass® ou tester votre éligibilité, c’est par ici :
https://locapass.actionlogement.fr/

– Aide à la mobilité pour se rapprocher de votre lieu de travail ou de formation
Une subvention de 1000 € a été mise en place pour accompagner les salariés dans leur
installation logement, suite à une prise de fonction ou un déménagement pour se rapprocher
de leur lieu de travail. Cette subvention est limitée par le montant de l’enveloppe financière
et le nombre de dossiers enregistrés dans la plateforme dépasse la limite de l’enveloppe
financière consacrée à cette subvention. Il faut donc ne pas trop tarder pour réaliser une
demande pour être sûr de réussir à la toucher.
Pour bénéficier de cette aide il faut* :
– Que votre salaire soit inférieur à 1,5 fois le SMIC, soit 2 384,21 € brut/mois en 2021,
– Être salarié, travaillez ou être embauché(e) dans une entreprise depuis peu,
– Si vous êtes salarié(e), venir en transports collectifs ou que votre temps de trajet
domicile-travail en transport individuel soit inférieur à 30 minutes (1 heure dans les
DROM),
– Que votre nouveau logement soit votre résidence principale et soit situé en France
métropolitaine ou dans les DROM.
*conditions émanant du site actionlogement.fr

Aides financières :

– Prime d’activité selon le salaire
En tant qu’alternant, vous ne pouvez pas demander le RSA ou bénéficier de la prime à
l’emploi. Par contre, vous pouvez prétendre à une autre aide financière : la prime d’activité.
La demande de prime d’activité se fait via un téléservice ou auprès de la Caf ou de la MSA.
Pour bénéficier de cette offre il faut* :
– Vivre en France de manière stable et effective,
– Avoir plus de 18 ans,
– Recevoir un revenu mensuel net de plus de 974,12€ (attention, une gratification n’est
pas considérée comme un salaire).
*conditions émanant du site service-public.fr

– Aide au premier équipement
Cette aide pour les alternants et étudiants est souvent méconnue, l’aide au premier
équipement est pourtant fort pratique ! Qu’est ce qu’un premier équipement ? C’est un outil
de travail dont l’étudiant, alternant ou stagiaire de la formation professionnelle aura besoin
lors sa formation. Cela peut être un ordinateur pour un futur designer web, une caisse à outil
pour un apprenti dans le BTP, des ciseaux ou tête à coiffer pour une future coiffeuse…
Pour bénéficier de cette aide il faut :
– Être titulaire de l’un des diplômes listés par la Région où vous résidez,
– Être en insertion professionnelle ou scolarisé en CAP/Bac Pro,
– Être issu d’une formation de niveau IV (bac) ou inférieur, en contrat d’engagement de
service civique.
L’aide au premier équipement peut être attribuée par l’OPCO de votre entreprise
employeuse ou par le Bureau d’Information Jeunesse de votre ville.
Attention : Le montant de l’aide est plafonné à 500 €.
C’est seulement depuis 2021 que les ordinateurs portables, tablettes, clés 4G sont éligibles
à l’aide au premier équipement pédagogique de l’apprenti !

Les aides à la mobilité :

– Aide pour passer le permis
Cette aide s’adresse aux jeunes âgés de 17 à 25 ans. Pour être éligible vous devez soit :
– être titulaire d’un contrat d’apprentissage et/ou de professionnalisation en cours
d’exécution,
– être engagé dans un parcours d’obtention du permis B.
À cela s’ajoute une autre condition, avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 15 000€
par part fiscale. Toutes les informations sur l’aide se retrouveront sur le site de votre Région.
Et si vous préférez les contacts humains vous pouvez aussi directement vous adresser à la
Mission locale la plus proche de chez vous et même à Pôle Emploi !

– Le permis à 1€ par jour
Cette aide s’adresse aux jeunes de 15 à 25 ans souhaitant financer leur préparation au
permis. Dans la pratique, l’établissement financier avance l’argent et l’État paie les intérêts.
Si l’on fait simple, le permis à 1 euro par jour est un crédit. Sauf qu’au lieu de le faire auprès
de la banque, vous le faites auprès de l’État. D’ailleurs, à ce sujet, attention, un crédit vous
engage et doit être remboursé. Vérifiez donc vos capacités de remboursement avant de
vous engager !
Pour quelles catégories de permis ?
– catégorie B dit permis auto (véhicules légers),
– catégorie A1,
– catégorie A2.
Comment bénéficier du permis à 1€ ? Si vous êtes majeur vous devez directement
contracter le prêt avec l’établissement financier. Trois possibilités s’offrent alors à vous :
– fournir un justificatif de revenus suffisants pour rembourser les 30€ par mois,
– garantir le remboursement de votre prêt grâce à une personne se portant caution
pour vous,
– s’inscrire dans le cadre d’un co-emprunt pour augmenter vos chances de réponse
positive.
Si vous êtes mineur, ce sont vos parents qui empruntent pour vous.
Pour vérifier votre éligibilité au permis à 1€ par jour c’est par ici :
https://www.securite-routiere.gouv.fr/passer-son-permis-de-conduire/financement-du-permisde-conduire/permis-1-eu-par-jour/conditions
En 2021, il sera possible de conduire une voiture (catégorie B) à 17 ans, accompagné d’un
adulte. Cependant, les moins de 20 ans cette année-là, titulaires d’un permis d’élève
conducteur, devront avoir conduit au moins 1 an pour passer l’examen pratique

Aides régionales ou départementales :
Pour de nombreux territoires, l’enjeu est de rendre mobile les populations. À cet effet,
nombreuses sont les régions ou les départements à proposer des aides à la mobilité aux
étudiants, alternants ou toute personne en situation d’insertion.
Pour accéder à toutes ces aides à la mobilité, nous vous invitons à visiter les sites des
Régions, les sites des Conseils Départementaux et/ou vous rapprocher des institutions
suivantes :
– Centres médico-sociaux,
– Centres Communaux (ou Intercommunaux) d’Action Sociale,
– Missions Locales,
– Pôle Emploi,
– Bureau d’Information Jeunesse.

TAM spécifique à Montpellier 3,10€ l’abonnement au mois !
Pour bénéficier de cet abonnement, il vous suffit de vous rendre sur le site internet de la
Tam et de sélectionner l’abonnement “mensuel demandeur d’emploi” (lien :
http://commercial.tam-voyages.com/abonnement-mensuel-demandeur-d-emploi.html)
Cet abonnement vous permettra de bénéficier d’un libre accès  :
– à tout le réseau TaM,
– aux parkings P+Tram,
– aux véloparcs pour stationner votre vélo à proximité des lignes de tramway.
Mais attention, il ne faut pas percevoir une indemnité de transport supérieure à 7,50€ par
mois si vous souhaitez adhérer à cet abonnement !
N’oubliez pas de fournir les photocopies des pièces suivantes :
– Votre contrat de travail,
– Votre dernier bulletin de salaire,
– Une photographie d’identité récente (qui peut être prise en Espace mobilité
gratuitement),
– Votre pièce d’identité (ou passeport),
– Un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
– 5 € pour la création de la carte de transport si vous n’en avez pas déjà une.
Pour fournir ces pièces justificatives, rendez-vous dans une boutique TAM ou directement
en ligne sur votre espace TAM dans la catégorie “Droits” si vous avez déjà eu un
abonnement TAM. A partir d’ici faite “ajouter un droit”, puis sélectionnez “ Abonnement
mensuel demandeur d’emploi” puis “stage rémunéré ou salaire inférieur au SMIC”.
Ici des pièces justificatives vous seront demandées, inséré donc votre contrat de travail,
votre dernier bulletin de salaire, votre pièce d’identité et un justificatif de domicile de moins
de 3 mois.
Ainsi une fois que la TAM aura validé vos droits vous n’avez plus qu’à ajouter au panier
l’abonnement mensuel demandeur d’emploi.

La Région Occitanie/Pyrénées Méditerranée participe aussi aux frais

de restauration, de transport et d’hébergement si vous êtes âgé de 16 à 30 ans et êtes en apprentissage.
Pour bénéficier de ces aides financières, vous devez être inscrit dans un CFA ou une SA de
la Région Occitanie/Pyrénées Méditerranée et être titulaire de la Carte Jeune Région.

   – Aide à la restauration
Cette aide est destinée aux personnes en apprentissage.
En fonction des ressources de votre foyer fiscal de rattachement, la Région peut vous
attribuer un forfait annuel de 90 € ou 120 € pour vos repas du midi.
Cette aide est versée en une seule fois sur votre compte bancaire. Elle ne peut être cumulée
avec celle de votre employeur.

   – Aide aux transports
Il existe aussi une aide au transport, toujours destiné aux apprentis.
Si votre lieu de formation est situé à plus de 10 km de votre domicile principal et que vous
engagez des frais pour vous y rendre, vous pouvez prétendre à une indemnisation de ces
frais de transport !
La distance parcourue est calculée entre votre domicile et le site de formation via un site
Internet d’itinéraires routiers. Le forfait annuel versé est de :
– 100 € pour une distance comprise entre 10 et 25 km
– 150 € pour une distance comprise entre 26 et 50 km
– 200 € à partir de 51 km
Cette aide est versée en une seule fois sur votre compte bancaire. Elle ne peut être cumulée
avec celle de votre employeur dès lors que cette dernière est intégrale et que vous
n’engagez aucuns frais de transport.

 

Article écrit par les membres de la Team Twitter M2 MMC (Chloé BROMET, Mathilde GUERIN et Laurie GIRARD ; crédits photo Libre de droits).

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet