Newsletter subscribe

A la une, Actualités, Master 2 innovation et territoires

L’île de la Réunion… territoire d’innovations

Posté le : 3 mai 2018 à 10 h 00 min   /   par   /   comments (1)

 

Quand on entend innovation, on pense directement à digital ou encore start-up. On s’imagine des business à l’américaine qui partis de rien deviennent des licornes, des open spaces, de la technologie disruptive… Mais même à l’heure du tout numérique, l’innovation ne se cantonne absolument pas aux nouvelles technologies. Et surtout n’est pas uniquement réservée au « grands pays ».

Et l’île de la Réunion en est un bel exemple.

L’innovation = Indispensable

En effet à écouter les acteurs économiques l’innovation est devenue à l’heure actuelle une condition sine qua non à la réussite d’une entreprise. S’il y a quelques années survivre suffisait, ça n’est plus le cas aujourd’hui.

« Dans un monde ultra-concurrentiel, une entreprise qui n’innove pas est une entreprise qui meurt »

Françoise Delabaere, directrice de Qualitropic, le pôle de compétitivité en bio-économie tropicale.

La créativité et la curiosité doivent être les moteurs principaux d’une société. Sans cesse en veille, l’entreprise se doit de répondre aux attentes des clients (qui bougent sans arrêt). Mais aussi des fournisseurs et même de ses concurrents.

A ce sujet, l’île de la Réunion est réellement en avance sur les autres Dom. L’innovation permet alors de créer de l’emploi et de la richesse pour l’ile.

L’innovation = Adaptation

A savoir : L’île de la Réunion innove et ce depuis le début de son histoire

Un territoire exigu perdu au beau milieu de l’Océan Indien, un « handicap » structurel, un « isolement » sont en fait la force du territoire qui a alors dû s’adapter et être créatif afin de créer des produits nouveaux ou adapter ceux qui venaient de métropole pour qu’ils correspondent mieux au climat de l’île. Qu’ils soient économiques, thermiques, sociologiques …

L’exemple du BTP qui a dû s’adapter à l’humidité constante, la salinité de l’air ou encore l’ensoleillement. Ceci ayant nécessité de revoir la composition des matériaux. Ou encore Mauvilac qui a conçû des peintures spécifiques au marché réunionnais.

« L’éloignement géographique pousse à l’innovation » et ce constat est valable dans tous les secteurs où les chefs d’entreprises font preuve de créativité : l’agriculture, la santé, l’environnement ou encore l’énergie…

Si au départ les entreprises souhaitaient en premier lieu nourrir le marché local, toutes ces innovations d’adaptation vont franchir le pas de l’export. En effet ce qui est développé sur le territoire peut potentiellement intéresser l’ensemble des territoires ayant les mêmes caractéristiques.

L’Innovation = Disruption ?

Au-delà de l’adaptation, la Réunion sait aussi mettre au point des innovations d’envergure.

On a même parfois du mal à se rappeler que le secteur de l’agriculture réunionnaise a inauguré en 1992 la première centrale de cogénération à combustion hybride bagasse charbon. De très grands mots, pour dire que ce fut une première mondiale dans le secteur.

Plus récemment, la start-up Stemcis, a innové en utilisant du tissu adipeux dans des applications esthétiques ou de régénération.

Cependant, la question se pose : Peut-on raisonnablement imaginer que ce territoire puisse développer ces fameuse « technologies de rupture » (disruptive technology in english) ?

Et bien la réponse est OUI. L’écosystème s’est d’ailleurs bien développé au cours de ses dernières années avec l’apparition de structures d’encadrement généralistes (Nexa,Technopole) et même spécialisées (Qualitropic, eRcane).

On pourrait alors très bien imaginer un petit géni sorti du fin fond de Mafate, réussir à inventer le nouveau Uber à la mode réunionnaise.

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (1)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet

  • 4 mai 2018 à 20 h 22 min De Vos

    Super article ! Bravo 🙂

    Reply