Newsletter subscribe

A la une, L'actu Médias & Com'

La ligue du LOL

Posté le : 15 février 2019 à 11 h 16 min   /   par   /   comments (0)

La Ligue du LOL, qu’est-ce que c’est ?

C’est un groupe Facebook de personnes ayant été victimes de cyber harcèlement, sur d’autre réseaux sociaux notamment Twitter, il y a 10 ans de cela. Une nouvelle forme de #10yearschallenges ou les individus osent enfin s’exprimer.

À l’origine c’est un groupe Facebook créé à la fin des années 2000, réunissant « une trentaine de personnes, pour la plupart issues de nombreuses rédactions parisiennes, du monde de la publicité ou de la communication », selon l’article de Libération.

Dans l’affaire, on ne met pas en question les échanges privés sur le groupe, mais ceux ayant été diffusés à l’extérieur de ce même groupe. Ces échanges sont des publications de harcèlement moral, donc le but est de blesser, se moquer. La plupart des échanges ont été diffusé sur Twitter.  Cependant, pire encore, d’autres scènes se sont déroulées « IRL » (in real life, « dans la vraie vie »).

L’existence de ce groupe donne corps à ce « club », majoritairement masculin, souhaitant tourner en dérision, à dénigrer, voire à harceler en ligne ses cibles. Ce club « réunissait parmi les plus grands talents de Twitter de l’époque », affirme ainsi, Henry Michel. auprès de Libération.

Le créateur du groupe, journaliste, Vincent Glad, défendait dès 2009 la théorie de la « hiérarchie sociale » s’établissant sur Twitter : plus vous êtes suivis, plus vous êtes considérés comme influent, et « au-delà de 500 followers, vous pénétrez dans l’aristocratie du réseau ». Une position qui a longtemps effrayé les internautes.

Mais alors pourquoi s’exprimer dix années plus tard ?

« Pourquoi n’avons-nous pas parlé pendant toutes ces années ? Parce que ces gens-là avaient des postes importants, étaient amis avec des rédacteurs en chef influents ou des personnes à des postes de direction à “Slate”, à “Libération”, aux “Inrocks”, dans la presse people ou magazine – ceux qui sont cités parmi les membres de la Ligue du LOL. Précaires, nous avions peur de perdre des opportunités de travailler. »

Qui plus est, le harcèlement ne prend pas toujours la forme d’injures ou de menaces frontales, le caractère insidieux de ces messages donnait plus de difficultés aux internautes de comprendre l’« accusation », laissant la victime une des rares à comprendre la subtilité des propos.

De plus, quand on lit un des posts de la Ligue du LOL hors contexte, il n’aurait pu s’apparenter à du harcèlement. Pour saisir le harcèlement global, cela nécessitait de voir la portée des posts, la quantité et le mal affligé par des centaines de personnes à une cible en particulier, démunie face à la situation.

Après avoir rendu l’affaire publique, des journalistes de Libération (Vincent Glad et Alexandre Hervaud), des Inrockuptibles (David Doucet et François-Luc Doyez), ainsi que d’Usbek & Rica(Guillaume Ledit) ont étés mis à pied par leurs employeurs.

Auteur : Margot Bouchet

 

PS : avez-vous lu notre dernier article sur l’ASMR ?

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet