Newsletter subscribe

A la une, Actualités Master Commerce des Vins, blog

La Loire revoit ses classiques

Posté le : 21 mai 2021 à 17 h 01 min   /   par   /   comments (0)

C’est quoi la Loire au juste ?

La Loire, c’est plus de 1000 kilomètres de rives bordées par les vignes, dessinant de magnifiques paysages du Massif Central jusqu’à l’estuaire du Pays Nantais. Destination désormais mondialement connue pour son histoire, sa gastronomie et ses vins (et à raison), elle fait partie des zones viticoles les plus vastes et productives de France (3ème région de vins d’appellations, ndlr). Terre natale de Rabelais, l’année 2000 fût pour elle une consécration, car enfin reconnue au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son paysage culturel vivant.

Un vignoble haut en couleur

Unique en son genre, ce vignoble propose une large palette de choix, pour tous les goûts et toutes les couleurs. Des vins blanc, rouge, rosé, du sec jusqu’au liquoreux, avec comme trait d’union ce long Fleuve au passé précieux pour la viticulture française. Vignoble longtemps mis au second plan par le public et les amateurs du vin. Sa réputation a notamment été propulsée ces dernières années par la précision et la finesse du travail de certains vignerons, désormais mondialement reconnus (Nicolas Joly, Domaine Dagueneau, Château du Hureau, Domaine de Bellivière…).

Répartie sur 14 département dits « Ligériens » (s’apparentant au bassin de la Loire, ndlr), il regroupe en son sein plusieurs régions viticoles où l’on peut compter en leur sein 51 AOC et 6 IGP.

Chaque région à son petit plus, et en voici les grandes lignes :

  • Le pays Nantais (Nantes, Ancenis, Vendée). Face à l’océan Atlantique, ses paysages et ses vins s’expriment au travers d’un courant frais et marin (l’accord parfait pour des huitres).
  • L’Anjou-Saumur (Angers, Saumur). Une région au climat tendre et délicat (la douceur angevine n’est pas une légende), où l’on apprécie ses vins éclectiques et dynamiques.
  • La Touraine (Tours, Orleans…). Un peu plus reculée dans les terres, cette partie du vignoble profite d’un climat tendre, produisant bulles, rosés tendre et très grand liquoreux.
  • Le Centre Loire (Bourges, Sancerre). Vignoble discret, on ne refait toutefois plus la réputation des vins de Sancerre, propulsés par des vignerons au talent hors normes.
  • L’Auvergne (Clermont Ferrand, Saint-Pourçain). La « Loire Volcanique » comme certains aiment l’appeler, propose désormais des vins uniques cultivés sur la roche de ces volcans.

 

L’IGP Val de Loire

Finalement, toutes ces régions n’ont peut-être pas seulement ce fleuve en commun, mais aussi une dénomination, un label de qualité, l’IGP du Val de Loire. Comme une évidence, cette indication protégée regroupe dans son ensemble les 5 régions et 14 départements du vignoble ligérien.
Dernièrement, le récent renouvellement de l’IGP (dénombrant plus de 1200 vignerons sous ses couleurs) par la venue d’un jeune directeur a fait souffler sur elle une vague de fraicheur.
La création d’une identité visuelle nouvelle reprenant les tons de son interprofession et la prise de directives engageantes pour ses vignerons montre au quotidien ses ambitions. Au-delà des talents individuels, c’est le collectif qui est mis en avant, car elle compte bien continuer à faire briller les vins du Val de Loire.

 

Article rédigé par Julien Nicolle

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet