Newsletter subscribe

A la une, Actualités, blog, Master 2 innovation et territoires, Non classé

Allier innovation et responsabilité ? Le biomimétisme est là pour ça !

Posté le : 6 avril 2022 à 9 h 29 min   /   par   /   comments (0)

Il y a plus de 500 ans, Léonard de Vinci, célèbre peintre, a dit : “Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur”. Des siècles plus tard nous y voici et tout ça grâce au biomimétisme.


Mais, le biomimétisme c’est quoi ?


Évoqué pour la première fois en 1950 par le chercheur et inventeur Otto Schmitt, ce terme veut littéralement dire “innovation du vivant”. C’est une façon de s’inspirer des systèmes biologiques dans le but de réconcilier les activités industrielles et donc l’aspect économique qu’elles génèrent avec le bien-être, la préservation environnementale ainsi que la biodiversité.


Les normes du biomimétisme


En France, c’est en 2007 qu’il a été cité pour la première fois et depuis, un travail de normalisation est fait par l’Organisation internationale de normalisation (ISO) et par l’Association française de normalisation (AFNOR). Aujourd’hui, ces recherches ont débouché sur les normes suivantes :
ISO TC 266 ISO 18458, relative à la terminologie, aux concepts et à la
méthodologie
ISO 18459 concernant l’optimisation biomimétique
XP X42-502, biomimétique et éco-conception


Quelques super exemples


Il est possible de faire appel au biomimétisme dans divers secteurs d’activités tels que :
l’énergie, l’urbanisme, les matériaux, la chimie…


La chouette et ses petites serrations au bout de ses ailes ont inspiré les pales de certaines éoliennes. En effet, pour la chouette, ces serrations lui permettent de briser les turbulences. Mais aussi de voler en silence pour ne pas être repéré lors de sa chasse nocturne. Pour les éoliennes, ces “peignes acoustiques” en forme de dents de scie permettent de réduire les bruits aérodynamiques et limiter la propagation du son du vent dans l’atmosphère !


Au Japon, le train Shinkansen, l’un des plus rapides au monde, posait problème aux habitants vivant à proximité de tunnels. En effet, lorsque le train sortait d’un tunnel, il faisait beaucoup trop de bruit à cause du changement de pression. Le pays, ayant de strictes réglementations concernant la pollution sonore, il a fallu trouver une solution.
Alors, l’un des ingénieurs, passionné d’oiseaux, s’est demandé s’il n’y avait pas quelque chose qui passait facilement d’un élément à un autre. C’est le cas du marin-pêcheur qui plonge dans l’eau en faisant  presque aucune éclaboussure contrairement aux autres oiseaux. Donc, en modifiant le nez du train, en s’inspirant de celui du marin-pêcheur, le train est devenu plus silencieux. Sa consommation d’électricité a aussi diminué de 15% tout en étant 10% plus rapide.


Comme celui-ci, de nombreux autres problèmes pourraient être réglés grâce à la nature qui nous entoure. Alors regardez bien autour de vous ! Nous pourrons ainsi rendre notre monde meilleur.

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet