Newsletter subscribe

A la une, Actualités Master Commerce des Vins

Le vin en canettes : l’aube d’une nouvelle ère ?

Posté le : 29 mai 2019 à 8 h 40 min   /   par   /   comments (0)

Ces dernières années ont été marquées par l’arrivée sur le marché de solutions de conditionnement du vin alternatives à la bouteille en verre classique. Et si après l’arrivée du Tetra Pack et du Bag-In-Box, il était temps pour la canette d’ouvrir la voie à de nouvelles façons de consommer le vin ?

Une innovation d’origine italienne !

En réalité, l’idée d’utiliser des canettes n’est pas du tout récente !

Elle remonte à la fin des années 70. Un producteur de vin italien – Giacobazzi de Modène – a demandé à l’État italien l’autorisation de conditionner le vin dans d’autres récipients : Tetra pak, PET et bien sûr, des canettes. Dès le début, le conditionnement obtient la faveur du marché italien. Malheureusement, une série de contraintes bureaucratiques rigoureuses ont rendu la vie de plus en plus difficile au vin en canettes.

Une diffusion américaine et australienne !

Alors qu’en Italie le vin en canette tombe dans l’oubli, l’innovation conquiert les marchés américain et australien. Elle commence à faire parler d’elle aussi dans les marchés plus traditionnels.

Aux États-Unis, seulement entre 2017 et 2018, les ventes de vin en canette ont augmenté de 43%, selon l’étude de marché de la société BW 166 LLC. L’une des causes principales serait une ouverture d’esprit de plus en plus grande de la part des consommateurs. Ils ne percevraient plus le vin en canettes avec un regard méfiant.

L’explosion de la popularité de cette nouvelle façon de conditionner a entraîné un boom massif du nombre de marques américaines qui lancent leurs propres canettes. On peut citer, de grands noms précurseurs comme Barefoot, ou bien Francis Ford Coppola, qui lançait déjà en 2004 la cuvée “Sofia” dédiée à sa fille cinéaste.

En Australie, la canette est bien accueillie non seulement par les consommateurs mais aussi par le gouvernement, car elle a un impact environnemental inférieur à celui du verre et s’inscrit donc mieux dans les politiques ambitieuses de durabilité environnementale mises en œuvre.

Une « timidité » européenne !

Mais la marche silencieuse de la canette ne s’arrête pas aux pays d’outre-atlantique et même la vieille Europe semble commencer à être timidement fascinée par elle !

En Allemagne, la société de distribution Lidl vend déjà 60 millions de canettes de vin par an dans ses magasins. En Suisse, trois vins en canettes ont été lancés sous l’appellation AOC Lavaux. Il est naturel de se demander : “Et la France reste les bras croisés ?” En fait, la vision plutôt traditionnelle de l’Hexagone au sujet du vin a rendu la vie difficile aux entreprises qui ont tenté de s’imposer sur le marché français avec des vins en canettes.

Il sera donc intéressant de voir le résultat à moyen terme des tentatives de commercialisation des vins en canettes. Ainsi la start-up française “Fabulous Brands”, à travers sa marque Winestar, a parié sur le lancement de vins d’Appellation en canettes. Elle a  commencé la commercialisation par une appellation languedocienne en quête de renouveau : l’AOP Corbières.

Les « pour » et les « contre »

Le point fort des canettes est sans doute leur légèreté par rapport aux bouteilles, ce qui les rend plus éco-responsables (tant en termes de recyclage que de transport et d’emballage) et plus confortables à emporter lors d’un concert, d’un pique-nique ou d’une soirée sur la plage. De plus, leur format réduit par rapport à la bouteille favorise une consommation immédiate, en permettant de moins gaspiller.

Les buveurs expérimentés, cependant, tordrons le nez en affirmant que la canette, réduisant la satisfaction sensorielle liée à l’odorat et à la vue, pénalise la valeur de l’expérience de dégustation.

Qui a raison ? Qui a tort ?

Probablement ce n’est pas une question de tort ou raison mais de se poser les bonnes questions.

Ces questions devraient raisonnablement partir du constat que les modes de consommation du vin ne sont pas immuables et que s’ouvrir au changement avec des outils tels que les canettes signifie élargir et dynamiser le marché du vin en s’adressant à des profils clients totalement nouveaux.

Qu’en pensez -vous ? N’hésitez pas à faire part de votre avis dans les commentaires.

Article écrit par : Roberta Sicilia, Marie Refalo, Thomas Marty et Céline Mazoin.


Sources

http://www.giacobazzivini.it/la-nostra-storia/il-vino-in-lattina/

https://www.forbes.com/sites/thomaspellechia/2018/08/14/wine-in-cans-up-43-an-upstart-takes-1-at-pavilions-stores/#1f93f1b76eef

 

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet