Newsletter subscribe

A la une, Actualités, Master 2 innovation et territoires, Tendances, Tourisme

Retour sur le cahier des tendances du Welcome City Lab

Posté le : 13 novembre 2019 à 17 h 36 min   /   par   /   comments (0)

Cette année, d’après l’incubateur de startups parisien spécialisé en tourisme urbain, les prochaines tendances du tourisme seront orientées accessibilité, éthique des données, smart hôtel, engagement des citoyens et tourisme d’aventure. Focus sur ces cinq axes stratégiques.

 

Couverture du cahier-tendances #4 du Welcome City Lab

  • Accessibilité

La mobilité est un enjeu majeur pour un territoire et encore plus dans l’expérience touristique des personnes, et notamment au travers du dernier kilomètre. Il représente la fin du voyage individuel généralement effectué en transports publics. Il est d’ailleurs intéressant d’identifier les nouvelles tendances concernant les transports de proximité, comme le cheval, la navette autonome, Uber ou même pourquoi pas, dans un futur proche, le drone (la startup Kiwi se positionne déjà avec son prototype volant sans conducteur).

Plus globalement, comment fournir l’accessibilité des territoires, des bâtiments, et donc de l’expérience touristique à chacun, même aux personnes en situation de handicap ? D’après un autre article, 24% de la population active française serait atteinte d’un handicap, soit 9,6 millions de personnes. Dans la recherche à la mobilité et l’accessibilité pour tous, la startup Andyamo propose une solution : indiquer à la manière de Google Maps, tous les itinéraires accessibles aux personnes à mobilité réduite (fauteuil roulant, poussette, …).

Point MIT :

Nous pourrions également citer l’accessibilité difficile pour les malvoyants qui ne vivent pas la même expérience de la destination. La startup FeelObject propose des plans des bâtiments lisibles au toucher, permettant ainsi de découvrir les lieux même sans les voir.

Il reste encore du chemin à parcourir pour améliorer l’accessibilité des destinations, des bâtiments aux rues, d’autant plus avec les problématiques de partage de l’espace public entre les piétons et les nouveaux types de transports de proximité.

  • Éthique des données – RGPD conforme

Encore une occasion pour citer de nouveau le paradoxe de la peur des utilisateurs face à leur besoin d’informations toujours plus grand. Il n’en est pas moins que cette loi a compliqué la vie des startups, mais aussi des grands groupes pour qui il reste encore difficile de trouver une solution idéale et 100% conforme car la situation reste encore floue. D’autant plus que l’enjeu est important puisque les sanctions de la CNIL sont fortes et coûteuses pour les entreprises.

Point MIT :

Si les données récoltées sont un premier problème qui ne semble toujours pas clairement légiféré, qu’en est-il de l’utilisation de la voix via la commande vocale et les assistants vocaux ? Son utilisation va devenir une norme avant même d’avoir pu clarifier la situation. Est-ce que l’on ne se dirigerait pas vers une nouvelle dépendance aux GAFA au travers de cette nouvelle utilisation ?

  • Smart Hôtel

L’automatisation des process (PMS, logiciels de revenue management & système de réservation en direct) ainsi que l’avènement des conciergeries nouvelle génération se collent au besoin de mutation que subissent les hôtels face aux transformations du marché après l’arrivée d’Airbnb et Booking.

Point MIT :

Quels sont les apports humains qui compensent ces solutions ? Un effort porté sur l’accueil ? Sur la qualité de la prestation ? Si les innovations permettent un gain de temps et une plus grande efficacité, il ne faut malgré tout pas perdre de vue l’humain qui reste un besoin et un moyen de se différencier. Devenir smart, oui, mais rester chaleureux.

  • Tourisme d’aventure

S’enfuir, voir « autre chose », se challenger, changer de la vie quotidienne, telles sont les motivations qui se cachent derrière la croissance du tourisme d’aventure. D’abord le besoin de vert, de nature. Puis celui d’adrénaline, de changement. Le backpacker en est l’exemple type, ce nouvel aventurier en quête de terres « inconnues » (qui finira par se retrouver malgré tout dans les endroits touristiques « instagramables »).

Point MIT :

Pourquoi partir loin quand il est possible de voyager et de se challenger dans son propre pays ? Reste à communiquer sur les destinations et à valoriser les activités sur le territoire (via de nouvelles marketplaces notamment). Les agences de voyage pourraient même y voir une opportunité de différenciation dans ce marché au bord de la saturation mais qui ne cesse malgré tout de grandir …

  • Engagement des citoyens

Face à la révolution verte et aux tendances éco-tourisme / anti-gaspi / slow-tourisme / tourisme local, l’industrie touristique va en effet devoir s’adapter. Les acteurs du secteur hôtelier revoient leur stratégie et mettent en place des opérations plus ou moins radicales (engagement pour la diminution de la consommation d’eau, suppression des produits à usage unique comme les savonnettes, lavage des serviettes plus espacés…). Les destinations tendent à préférer la qualité à la quantité face à l’over-tourisme et de nombreuses mesures sont prises.

Point MIT :

Mais comment contrer le plus gros problème éthique du voyage : le transport ? Prendre l’avion à lui seul représente un acte extrêmement plus polluant que supprimer sa consommation de bouteille d’eau en plastique ou encore choisir un itinéraire « responsable ». Le touriste engagé se retrouve face à une dissonance cognitive et un paradoxe, et pour le moment aucune solution n’est envisagée.

 

CONCLUSION :

Ce cahier des tendances nous a fait part de nombreuses problématiques pour certains, mais qui peuvent aussi être envisagées comme étant des opportunités pour d’autres, et notamment pour les apporteurs de solutions. Il en existe encore d’autres qui ne sont pour le moment que des signaux faibles ou en expansion comme l’émotion, le beer-tourisme, la voix, les IoT, etc.

D’après vous, quelles seront les tendances de demain en matière de tourisme ?

 

Nos lecteurs ont également apprécié :

Sinon, avez-vous déjà entendu parler de l’hyperloop, le transport du futur ?

Quelques conseils pour limiter son impact touristique : le green traveling.

 

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet