Newsletter subscribe

A la une

Open innovation, Startups et Territoires pour construire le tourisme de demain

Posté le : 6 février 2021 à 9 h 39 min   /   par   /   comments (0)

Les startups comme ressource de projets innovants dans le tourisme 

La France compte plus de 10 000 start-up en début d’année 2020. Un nombre qui augmente de + 20 % chaque année. 

Tout d’abord, rappelons-le, une startup (aussi surnommée “jeune pousse”) est une nouvelle entreprise à caractère innovant avec un très fort potentiel de croissance économique. Avec cette avalanche de création de startups, le secteur du tourisme a été particulièrement chamboulé ces dix dernières années, essentiellement par l’émergence du digital s’ouvrant à des solutions de réservation en ligne de nos vacances. 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. De nos jours, ce sont près de huit touristes sur dix qui préparent leurs vacances sur Internet. Et un sur trois reste derrière son écran pour acheter son séjour. Désormais ces jeunes pousses sont, pour certaines, devenues des géants de la réservation en ligne. C’est tout un écosystème qui doit alors se réinventer pour faire face à ces nouvelles pratiques. 

Inévitablement, tout cela a entraîné et entraîne des répercussions positives comme négatives à ces changements. Les acteurs historiques du tourisme sont bien placés pour en témoigner, notamment face à l’arrivée des Airbnb, UBER, BlaBlaCar, etc.  La façon de voyager a été profondément transformée et ce n’est que le début face à la montée en puissance de l’intelligence artificielle, la blockchain ou encore les algorithmes.

La filière touristique connaît une évolution des outils, des usages et des contenus numériques et ce à travers trois formes de tourisme. A commencer par le e-tourisme (tourisme et web), le m-tourisme (tourisme mobile via des smartphones ou les tablettes) et le tourisme social (l’utilisation des réseaux sociaux pour le tourisme).

Open innovation, Startups et Territoires 

L’open innovation ou l’innovation ouverte est un terme que l’on doit au professeur Henry Chesbrough. Parfois aussi appelé Innovation distribuée. Ce concept désigne dans les domaines de la recherche et du développement des modes d’innovation fondés sur le partage, la collaboration. En d’autres termes, l’open innovation est une façon de travailler par l’esprit collaboratif. Et inclut plusieurs acteurs externes à l’entreprise ou à l’organisation en question afin de co-créer ensemble une nouvelle solution (produit ou service). Et ne plus s’appuyer uniquement sur sa propre recherche en interne pour innover.

Bien que ce concept émerge petit à petit en France, d’autres pays dans le monde, tels que le Canada ou encore les pays scandinaves, le pratiquent depuis déjà de nombreuses années. 

Quel lien entre l’open innovation, les startups et les territoires ? 

L’attractivité des territoires est fortement rythmée par le tourisme. Il représente un important levier de développement économique pour notre pays qui détient depuis plusieurs années la première destination touristique mondiale.

Pour rester compétitifs, les territoires doivent attirer, intéresser, satisfaire et surtout donner envie aux visiteurs touristes de promouvoir leur destination. C’est sur ce point que les startups peuvent apporter de réelles aides pour favoriser la promotion de ces territoires. Elles regorgent d’idées et d’imagination.  Leur souplesse leurs offrent la capacité à rapidement s’adapter et déployer des moyens face à de nouvelles situations et contextes. 

Avec cette forme de collaboration en innovation ouverte, de nombreux enjeux s’ouvrent aux territoires. Des problématiques telles que la dynamisation et l’attractivité des territoires ruraux peuvent alors être mises en avant en réflexion collective ; les startups sont en force, ici, de proposer un air nouveau à des territoires parfois oubliés et vieillissants. 

En France, ce concept est encore mal connu. Il rencontre de nombreuse

 

s réticences de la part des territoires et des Organismes de Gestion de Destinations. C’est pourquoi l’on voit fleurir des dispositifs favorisant l’open innovation pour accompagner et encadrer des projets de ce type. Et faire connaître ce concept au plus large public pour instaurer un état d’esprit tourné vers la co-création. 

 

En office d’exemple, nous pouvons inévitablement faire le lien avec l’Open Tourisme Lab, une structure nîmoise qui “favorise l’émergence de nouvelles entreprises, accompagne l’évolution territoriale et acculture les acteurs du tourisme à l’innovation” depuis maintenant 3 ans.

Cet article vous a plus ?

Venez aussi découvrir : Les voyages qui font grandir : la grande tendance du voyage transformationnel

Cet article pourrait également vous intéresser : La réalité virtuelle, une nouvelle ambition touristique

 

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet