Newsletter subscribe

A la une, Actualités, Master 2 innovation et territoires

Angers, nouvelle ville intelligente?

Posté le : 6 janvier 2020 à 21 h 33 min   /   par   /   comments (0)

Angers souhaite se positionner en tant que ville intelligente. En effet, elle aspire à utiliser les nouvelles technologies  pour améliorer la qualité des services urbains ou encore réduire ses coûts. Grâce à des partenariats stratégiques avec des acteurs du territoire, cette ville  s’orienter vers le futur !

Et si Angers devenait la ville intelligente de demain?

C’est l’ambition de la métropole, qui s’est allié avec la société Engie autour de ce projet de ville intelligente disposant de 178 millions d’euros! Ce projet comporte 9 compétences de la ville dont :

  • l’éclairage,
  • l’eau,
  • les déchets,
  • l’arrosage,
  • le stationnement,
  • la mobilité,
  • la santé,
  • la  consommation des bâtiments publics
  • la mise en place de vidéosurveillance.

L’ensemble de ces compétences sera avant tout relié à un hyperviseur afin de les contrôler à distance et en temps réel.

Et Engie dans tout ça?

La société énergétique Engie aura comme mission de s’occuper essentiellement de l’éclairage public de la métropole ainsi que de l’hyperviseur permettant de superviser l’ensemble des compétences. Mais, il ne s’agit pas seulement d’Engie. Suez s’occupera de la gestion d’eau et des déchets et La Poste permettra le traitement des données ainsi que la mise en place des stratégies de logistique de la ville. Un ensemble de partenaires qui pourrait permettre à la ville de devenir une “smart city à la française” comme l’espère si bien la collectivité.

Et les citoyens?

Ils bénéficieront d’une application mobile relayant l’ensemble des informations concernant la qualité de l’air par exemple ,dans une optique de prévention santé. L’objectif premier de ce projet est avant tout de respecter l’environnement et donc de réaliser des économies d’énergie. La collectivité espère diminuer sa consommation énergétique de 60% sur ce projet s’étalant sur 12 ans. Des capteurs seront également insérés afin de connecter l’écosystème, facilitant le pilotage de cette ville intelligente.

D’autres villes prennent également ce tournant, comme Dijon, ou bien Nice avec son Open data Nice Côte d’Azur dans sa stratégie de développement de la métropole durable et connectée.

Cependant, cette mise en surveillance totale des métropoles ne montre-t elle pas un risque pour ses habitants?

NOS LECTEURS ONT ÉGALEMENT APPRÉCIÉ :

La Graine, une alternative locale à l’euro.

Ebios, le village spatial bientôt sur Terre ?

 

 

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet