Newsletter subscribe

A la une, Actualités, Master 2 Commerce des Vins

Et non ! Les bretons ne font pas que du cidre et du chouchen…

Posté le : 7 janvier 2018 à 18 h 16 min   /   par   /   comments (1)

Du vin breton, ça existe, me direz- vous ?

Etant breton de souche, je suis de très près les différentes initiatives de différents passionnés du vin en Bretagne. Aujourd’hui, je vous propose un article sur un vignoble d’Ile et vilaine, dans un des plus beaux villages de France : Saint- Suliac.

Un peu d’histoire…

La viticulture en Bretagne ne date pas d’aujourd’hui. Des écrits attestent que les vignes ont été implantées en Bretagne à partir du 5ème siècle par des religieux, comme à l’abbaye de Landévennec dans le Finistère, dans la vallée de la Rance (Dinan, Dol, Plouër-sur-Rance, Saint-Suliac etc.), dans le Morbihan(presqu’île de Rhuys) et autour de Redon.

Les vignerons de Garo

Jean-Pierre Vivier, président de l’association du Clos du Garo, accompagné des quelques passionnés, ont créé l’association du Clos du Garo il y à 14 ans. L’association a pour but de faire revivre la culture viticole dans la vallée de la Rance.  Ce vignoble est situé sur un terrain en pente du Mont Garo et donne sur le canal de la Rance.

 

 

Jusqu’aujourd’hui le vignoble ne produisait que du vin blanc issu du cépage chenin. Le chenin blanc ou pineau de la Loire est l’une des rares variété (noble) à pouvoir être cultivé dans ce vignoble au sous-sol rocheux. De plus, ce cépage est très cultivé dans les régions voisines de l’Anjou et s’adapte encore une fois très bien aux sols rocheux dominés par le Quartz. Les vignerons bretons ont donc planté 700 pieds de vignes de ce cépage blanc sur une surface d’environ 2440 m².Bien entendu, la production reste très confidentielle et n’est pas à but lucratif.  Seuls quelques chanceux ont donc le plaisir de pouvoir déguster chaque année une quille ou deux de ce vin blanc suliaçais.

Et maintenant le rouge…

Mais il y a  3 ans maintenant, ces irréductibles bretons ont décidé de planter quelques vignes d’un cépage rouge : Le Rondo, un cépage d’origine allemande. 400 pieds ont donc été plantés sur une surface d’environ 850 m². Les premières vendanges de ces ceps étaient attendus avec impatience pour ce qui deviendra le premier vin rouge breton produit depuis des siècles.

Les premières vendanges de ces jeunes ceps de 3 ans tant attendues par tout le village et cette poignée de passionnée a eu lieu fin septembre. 250 kg de raisins ont été récoltés soit environ 600 grammes par pied avec un potentiel d’alcool de 12°5, de quoi ravir les vignerons du Mont Garo. Il faudra maintenant un peu de patience pour les quelques chanceux qui auront la chance de déguster le premier col rouge du Clos du Garo et de Bretagne.

Mais ce n’est pas la seule initiative bretonne…

  • La Chapelle Chaussée au Nord de Rennes « les Faiseurs de Vin » association présidée par lafamille Goude viennent de planter 630 plants de Chardonnay . 
  • Sur les rives de l’Arguenon, « les Compagnons du Guildo » engagés dans la restauration de l’anciencouvent des Carmes projettent de réintroduire la vigne sur le clos qui le jouxte. 
  • La plantation d’une vigne sur l’île d’arz dans le golf du Morbihan. 

Et à Sarzeau, dans le golfe du Morbihan, les plus motivés avaient jusqu’au 31 décembre 2017 pour répondre à l’appel du Golfe du Morbihan, qui souhaite conjuguer une installation viticole septentrionale avec des approches aussi historiques que touristiques et écologiques.  

https://www.vitisphere.com/actualite-86432-Devenir-vigneron-en-Bretagne-ca-vous-tente-.htm

De nombreuses expérimentations et prouesses qui annoncent “peut-être” le retour d’une viticulture florissante en Bretagne.

Merci à François Gloria, secrétaire de l’association pour son temps, sa gentillesse et le partage de sa passion. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à parcourir le site internet des vignerons de garo et s’abonner à leur newsletter en cliquant ici.

http://assomontgarot.esy.es/

Partagez !
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Commentaires (1)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet

  • 9 janvier 2018 à 15 h 41 min Pierre

    Très bel article. J’ai beaucoup appris ! Hâte de voir l’évolution de ce vignoble..

    Reply