Newsletter subscribe

A la une, Marketing du sport, Master 2 Marketing Sport Loisirs

LA REALITE VIRTUELLE : C’EST AUSSI UNE AFFAIRE DE TOURISME !

Posté le : 23 août 2019 à 9 h 55 min   /   par   /   comments (0)

La Réalité Virtuelle présente de nombreux intérêts et a su trouver sa place dans de nombreux domaines… dont celui du tourisme, qui se veut de plus en plus expérientiel. Celle-ci offre de nouvelles possibilités aux destinations et acteurs du tourisme, mais aussi aux consommateurs : à travers ces casques aux designs futuristes, vous pouvez à présent vous immerger totalement au coeur de lieux appartenant à vos rêves les plus fous… et plus encore !

Premier point de vocabulaire… Avant toute chose, il est important de définir ce que nous entendons ici par « réalité virtuelle ». Ce terme « désigne les dispositifs permettant de simuler numériquement un environnement par la machine (ordinateur). Selon les technologies employées, elle permet à l’utilisateur de ressentir un univers virtuel par le biais de ses différent sens : la vue le plus souvent mais aussi le toucher, l’ouïe, l’odorat ». Plus simplement, la réalité virtuelle a donc vocation à immerger son utilisateur et le projeter dans un univers réaliste ou fantastique, à 360°, au plus près de ses sensations. 

Les usages de la réalité virtuelle par le « grand public » tendent à se développer, mais les tarifs encore élevés des équipements n’en font pas les supports les plus sollicités à ce jour. En revanche, au cours des 3 dernières années, nous avons pu observer un certain nombre de destinations dans le monde se tourner vers cette technologie immersive au travers de leurs organismes de gestion de destinations. C’est également le cas de certains professionnels du tourisme, à l’image des agences de voyages, ou encore de certains prestataires de services. 

La réalité virtuelle en réponse à un enjeu stratégique d’attractivité

Cette tendance grandissante est à ce jour prisée à des fins d’attractivité et de séduction. L’objectif ? Inspirer, attirer, susciter l’envie. Le futur visiteur se situe généralement ici dans sa phase d’inspiration – période durant laquelle il se perd à rêver et imaginer son prochain moment d’évasion, son prochain voyage. Au travers de contenus immersifs à 360° lisibles via des terminaux de type casques VR, bien souvent emplis de storytelling, les différents organismes de gestion des destinations peuvent inciter les prospects à les visiter dans le cadre de leur(s) leur future(s) aventure(s) de manière innovante. A ce jour, les photographies/vidéos 360° sont un compromis idéal dans une phase relativement transitoire en terme de realité virtuelle/immersive. en effet, elles rendent possible leur lecture directement sur des supports plus qu’ancrés dans les usages actuels (smartphones, tablettes…) et proposent tout de même la dimension interactive entre l’utilisateur et le contenu. Les plateformes Youtube ou Facebook proposent à ce titre des chaînes et pages dédiées spécifiquement à ce type de visuels. A titre d’exemple, il est désormais possible de s’immerger au coeur des plus merveilleux lieux d’Australie d’un simple clic, d’après une sélection et des contenus proposés par leur Office de Tourisme. A la différence d’une classique vidéo promotionnelle, l’utilisateur est ici en interaction avec le contenu, et non pas simple spectateur passif. Ceci représente une opportunité d’envergure pour les Offices de Tourisme, qui peuvent ainsi s’appuyer sur leur présence locale, leur immersion quotidienne au sein d’une destination pour faciliter la création de tels contenus. Cela nécessite en revanche des ressources financières et temps relativement importantes pour aboutir à un résultat garantissant l’effet waouh !  

La réalité virtuelle comme aide à la conversion 

Au delà de stimuler le désir des individus à découvrir une quelconque destination, l’utilisation de la réalité virtuelle dans le domaine du tourisme sert aussi la phase de recherche des voyageurs, durant laquelle les choix de prestations et de modules composant le voyage sont décidés. Celle-ci apparaît comme levier d’accompagnement et d’aide à la conversion pour les voyagistes. Le célèbre Club Med par exemple, déployait en Mars 2016 des contenus accessibles via des casques VR au sein de leurs agences physiques, visant à plonger leurs clients et prospects au coeur de leurs différents villages, leur permettant de visiter ces lieux de paradis aux quatre coins du monde. Il s’agit à la fois d’un outil d’aide à la décision et d’incitation à l’achat. Le but ? Proposer des contenus vecteurs d’émotion… et proposer une véritable valeur ajoutée visant à croître les ventes et fidéliser les clients actuels. Observons qu’il s’agit aussi d’un élément de différenciation stratégique pour les points de vente physiques, dans un contexte ou les OTA’s (Online Travel Agency) occupent des parts de marché grandissantes. En effet, les équipements nécessaires à l’immersion (casques VR, agréments sensoriels…), ne se retrouvent pas au coeur de tous les foyers et ne peuvent se retrouver au travers de contenus seulement diffusés en ligne. Les agences physiques, quelles qu’elles soient, e doivent donc pas se tenir trop éloignées des possibilités offertes par les technologies immersives et les intégrer de manière utile à leurs stratégies marketing.

La réalité virtuelle comme enrichissement de l’expérience client 

Un dernier point de vocabulaire … à la différence de la réalité virtuelle, « La réalité augmentée consiste elle à superposer des images et des interactions virtuelles à une expérience bien réelle ». Celles-ci ne visent pas les mêmes objectifs, la réalité augmentée apparaissant plutôt comme de la mise à disposition d’informations et d’éléments supplémentaires à une situation vécue à un instant T. Visites de musées avec ajouts d’éléments supplémentaires, ou exploration de sentiers et monuments à travers les yeux d’une autre époque… les possibilités sont infinies, rendant les expériences de visites plus complètes, levant les barrières du temps qui passe, ou de l’espace qui vous sépare d’un élément. Les compagnies de transports également s’en saisissent de plus en plus, à l’image d’Eurostar et ses trajets sous la manche par exemple, durant lesquels vous pouvez explorer les fonds marins se trouvent au delà de votre vitre.. tout cela au travers de vidéos à 360° ou même via un casque VR disponible à l’achat dans les stands de vente de l’aventure  « Odyssey ». La réalité virtuelle et la réalité augmentée sont une belle opportunité d’enrichir l’expérience des visiteurs pendant leur séjour même.

De quoi donner envie de voyager.. Et vous, quelle sera votre prochaine immersion ?

Maureen Hego

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet