Newsletter subscribe

A la une, Actualités

Les droïdes autonomes, une question d’acceptabilité sociale et d’acceptation de la part des parties prenantes de Montpellier

Posté le : 13 février 2021 à 0 h 27 min   /   par   /   comments (0)

Cette année, une mission nous a été donnée : travailler sur les droïdes autonomes de l’entreprise française TwinswHeel. TwinswHeel est une entreprise qui fabrique des droïdes de livraison de manière autonome. En effet, les droïdes sont capables d’effectuer des livraisons de denrées ou de matériels pour différentes entreprises et selon leurs besoins. L’entreprise collabore avec bon nombre de partenaires connus comme Siemens, la SNCF, le groupe Nissan, Renault ou encore Enedis et a le soutien, entre autres, de La Région Occitanie, la BPI ou encore l’Ademe.

Quels sont les projets de TwinswHeel ?

Le dernier projet de TwinswHeel est le test de droïdes en version 100 % autonome pour le B2B à Montpellier. Dans le quartier de l’Écusson et à Antigone. Le robot TwinswHeel est un « droïde » de livraison de colis autonome. La première étape consiste à se concentrer sur les sites clos tels que les grands sites industriels et peu de temps après les villes avec commerce électronique et dépanneur. Le robot TwinswHeel est basé sur un véhicule autonome afin de réussir dans la livraison de marchandises autosuffisante. Il se veut flexible et efficace pour être en capacité de livrer toute l’année 24/7. Testé avec le groupe La Poste, ces robots vont permettre de réduire la pénibilité du travail du facteur. En effet, le métier de postier est très difficile. Les tournées sont souvent beaucoup trop chargées, les conditions de travail dépendent des conditions climatiques.

Comme nous venons de le dire, ces robots sont évidemment des solutions qui permettent de réduire la pénibilité des tâches du métier de facteur. Cela leur facilite le travail car ils ont une plus grande capacité de stockage de courrier qu’un véhicule. Et qu’ils sont capables de transporter des colis, de plus en plus nombreux et lourds sans efforts humains. D’autre part, la charge de travail sera la même, mais c’est l’efficacité qui est optimisée avec ce robot. Cela permet évidemment de gagner du temps et cela augmente nettement le rendement personnel de chaque facteur.

Quel est notre mission, notre rôle dans ce projet ?

Pour notre part, nous avons décidé de travailler sur l’acceptabilité sociale du projet par les différentes parties plantes qui sont inclues dans le projet. Tout d’abord, l’acceptabilité sociale c’est quoi ? Elle traduit un jugement collectif à propos d’une politique ou d’un projet, dont il s’agit de comprendre les fondements et les facteurs d’influence. Si les préférences individuelles peuvent jouer un rôle dans la formation de ce jugement collectif. L’acceptabilité sociale est davantage une question de valeurs et de croyances partagées. L’acceptabilité sociale réfère à une évaluation collective plutôt qu’à des positionnements individuels. Au sens où le jugement d’acceptabilité participe à des dynamiques sociales susceptibles de le forger et de le transformer.

Durant nos premiers mois de travail, nous avons pu travailler les parties-prenantes qui vont impacter positivement le déploiement du projet. Et celles qui vont l’impacter négativement. Les postiers, commerces de proximité, groupe STEF et entreprises de livraison impactent positivement le projet. Alors que les habitants du centre-ville, les personnes âgées, les cyclistes et les amicales de commerçants pourraient impacter négativement ce projet.

Nous avons pu également constater que des oppositions à des projets similaires avaient eu lieu dans différents endroits dans le monde. De plus, nous avons pu voir que des commentaires négatifs concernant ce projet étaient présents en-dessous de certains articles de presse qui portaient sur ce projet. Les sujets du chômage et du vandalisme reviennent souvent dans ces commentaires. C’est pour cela que nous avons proposé à l’entreprise plusieurs solutions afin de contourner ces critiques.

Ce projet est très intéressant et enrichissant. Le fait, pour nous, de pouvoir prendre part à une étude d’une telle envergure est une réelle opportunité que nous prenons à cœur. Le sujet des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle étant au cœur des préoccupations du XXIème siècle.

Commentaires (0)

Laisser une commentaire

Commentaire
Nom Email Site internet